•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un larynx artificiel implanté

Représentation d'un larynx

Représentation d'un larynx

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Première médicale : une équipe médicale française a implanté avec succès un larynx artificiel à un homme de 65 ans souffrant d'un cancer du larynx.

C'était la quatrième tentative. Les trois premières interventions n'avaient pas été concluantes et le dispositif artificiel en titane avait dû être retiré au bout d'un mois, de trois mois et d'un an respectivement.

Représentation du larynx artificiel.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Représentation du larynx artificiel.

Photo : ProTip

La quatrième intervention chirurgicale a été réalisée en deux étapes, la première en juin et la seconde en novembre 2012. Le recul de six mois sans complication est suffisant, selon les médecins, pour pouvoir annoncer un succès.

Dans un premier temps, le Pr Christian Debry et son équipe de l'Hôpital de Strasbourg-Hautepierre ont procédé à l'ablation du larynx et ont implanté le premier composant du dispositif artificiel, une bague trachéale en titane. Celle-ci a été fixée entre la base de la langue et le reste de la trachée.

En quelques semaines, cette bague s'est intégrée dans les tissus environnants, devenant partie intégrante de la gorge.

Lors de la deuxième intervention, les médecins ont inséré dans cette bague un dispositif amovible constitué de valves reproduisant partiellement les fonctions naturelles du larynx et permettant au patient de respirer à nouveau.

La parole n'est toutefois pas restituée.

La qualité de vie en tête

Selon Maurice Bérenger, PDG de ProTip qui a conçu le dispositif, les personnes qui respirent par trachéotomie ont un sentiment assez fort de désocialisation en plus du problème de ne plus pouvoir respirer par la bouche. L'invention permet donc aux patients de retourner à une vie « quasi normale », affirme-t-il.

Le fabricant a indiqué qu'il lancera une étude clinique dans plusieurs pays, notamment en Belgique, en Italie et en Turquie, afin de tester son implant, qui ne sera pas sur les tablettes avant quelques années.

En 2010, des médecins français ont réalisé les premières greffes de trachées artificielles autologues, c'est-à-dire qu'ils ont remplacé des trachées détruites ou obstruées par de nouveaux tubes identiques reconstruits avec les propres tissus des patients.

Le saviez-vous?
Chaque année, plus de 150 personnes subissent une laryngectomie ou une glossectomie totale au Québec.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !