•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éducation francophone en bonne santé au Conseil scolaire Centre-Nord

Chargement de l’image

Henri Lemire, directeur général du Conseil scolaire Centre-Nord

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le nombre d'élèves a augmenté de 9 % au Conseil scolaire Centre-Nord cette année, passant de 2570 à 2806, a confirmé lundi le directeur général, Henri Lemire.

Cette forte croissance en suit une autre, enregistrée l'année précédente. Les écoles publiques Gabrielle-Roy et À la Découverte ainsi que les écoles catholiques Père Lacombe et Sainte-Jeanne D'Arc se distinguent dans le nouveau portrait, comptant à elles seules pour 80 % des augmentations.

Les maternelles ont également connu des hausses par rapport à 2012 en passant de 290 élèves à 338.

Le directeur général du conseil scolaire se félicite particulièrement des transitions entre les maternelles et les nouvelles classes de première année.

« Nos 290 de l'année dernière sont passés en première année. On n'a pas eu plus d'enfants en première qu'on n'en avait en maternelle. Pour nous, c'est une importante nouveauté, parce qu'on avait tendance à perdre jusqu'à 20 % de nos enfants après la maternelle. »

— Une citation de  Henri Lemire, directeur général du Conseil scolaire Centre-Nord

M. Lemire note cependant une difficulté à retenir dans le système francophone les élèves du secondaire qui veulent se rendre jusqu'en 12e année.

Henri Lemire croit par ailleurs qu'en 2013, comme en 2006, il y a un lien direct entre la bonne santé de l'économie albertaine et l'augmentation de la population scolaire dans les écoles du Conseil. En 2006, la hausse des inscriptions a atteint 21 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !