•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Vote camps » ou comment intéresser les jeunes à la politique municipale

Des jeunes à l'Hôtel de Ville de Montréal

Radio-Canada

Les forums jeunesse régionaux du Québec ont tenu des rencontres, samedi, dans plusieurs villes de la province pour inciter les moins de 35 ans à s'intéresser à la politique municipale.

À l'approche des élections du 3 novembre, les forums jeunesse ont organisé des « Vote Camps », afin de faire le point sur la démocratie municipale. Des rencontres ont notamment eu lieu à Montréal, Saguenay et Québec.

Les jeunes ont pu entendre des allocutions vidéo de la première ministre Pauline Marois et du responsable des dossiers jeunesse au gouvernement, le député Léo Bureau-Blouin. « Moi, je pense qu'un de nos plus grands défis c'est de démontrer c'est quoi le palier municipal, c'est le métro, le transport en commun, les pistes cyclables, les centres communautaires », a expliqué le député de Laval-des-Rapides qui était à l'hôtel de ville de Montréal.

Aux dernières élections municipales, seulement 30 % des 18 à 35 ans ont voté, comparativement à 45 % dans la population générale.

« Avec tout ce qui se passe à la télé, certains trouvent que ce n'est pas leur affaire, que c'est réservé à une certaine bande de personnes », affirme Hugo Mbedi-Ebongue, vice-président du Forum jeunesse de l'île de Montréal.

« On ne se sent pas tout le temps, pleinement intéressés. Avec les histoires de corruption, il y a un certain cynisme qui peut s'installer », affirme un des participants.

La porte-parole des forums jeunesse régionaux, Élise-Ariane Cabirol, a fait valoir la nécessité de ramener les jeunes à la politique. Elle estime que les révélations faites à la commission Charbonneau, sur la corruption et la collusion au niveau municipal entre autres, ont « réveillé » beaucoup de jeunes, et que ceux-ci semblent maintenant plus enclins à s'impliquer pour « changer les choses ».

Avec les informations de La Presse canadienne

Politique