•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour ou contre l'action des Femen?

Une manifestante agrippée par des agents de sécurité à l'Assemblée nationale, le 1er octobre

Une manifestante agrippée par des agents de sécurité à l'Assemblée nationale, le 1er octobre

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Seins nus, en criant les mots « crucifix, décalisse! », trois jeunes femmes des Femen ont attaqué mardi dernier le crucifix de l'Assemblée nationale du Québec, s'invitant ainsi dans le débat sur la Charte des valeurs. Un geste qui divise l'opinion.

Un texte de Léo Kalinda

Mais qui sont les Femen? Le groupe international d'origine ukrainienne, créé en 2009, revendique un féminisme radical qu'il qualifie de « sextrémisme ». Elles se veulent spectaculaires, provocatrices et elles visent une exposition maximale. Si elles sont connues pour manifester seins nus, ces militantes ne le font pas systématiquement.

Un extrait du manifeste des Femen

« Tout en poursuivant des idéaux du mouvement international Femen qui sont de l'ordre de la lutte contre le patriarcat et ses trois principaux visages qui sont l'exploitation sexuelle, les institutions religieuses et les dictatures, l'organisme se donne comme mission de créer une nouvelle forme d'art contemporain qui se nourrit constamment d'une réflexion sociale. »

N'est pas Femen qui veut. Les militantes doivent participer à des entraînements « quasi militaires », explique Pauline, Femen jointe à Paris. Entraînement qui vise à leur donner une résistance morale et physique : « Nous avons besoin que nos activistes soient préparées à encaisser des coups, à grimper, à sauter ou à devoir s'enfuir en courant ou à devoir supporter des conditions de détention difficiles ».

Elle-même a déjà été emprisonnée à cause d'une action en soutien à Amina, une Femen tunisienne.

C'est un engagement total, radical, qui peut conduire dans des situations extrêmement dangereuses et c'est la raison pour laquelle on a besoin d'être préparées sérieusement. Ce n'est pas un jeu.

Pauline, Femen

Si cet extrait ne fonctionne pas sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Le 6 octobre, Désautels le dimanche recevra la porte-parole de la section montréalaise des Femen, Xenia Chernyshova. Celle-ci a fait partie du coup d'éclat à l'Assemblée nationale et elle avait aussi interrompu le discours à Montréal de Hamadi Jébali, islamiste et ancien chef du gouvernement provisoire tunisien.

En vue de l'émission, nous vous posons la question suivante : êtes-vous pour ou contre l'action des Femen, cette semaine, à l'Assemblée nationale? Dites-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

Société