ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La trilogie Le hobbit, deux fois plus chère que celle du Seigneur des anneaux

Le hobbit : la désolation de Smaug

Le hobbit : la désolation de Smaug

Photo : Warner Bros.

Radio-Canada

Jusqu'à maintenant, la production de la trilogie Le hobbit a coûté 578 millions de dollars, soit le double du montant dépensé pour la trilogie Le seigneur des anneaux.

Ce chiffre comprend les tournages avec les acteurs. Des coûts additionnels seront à ajouter en postproduction pour compléter les deux prochains films.

Au 31 mars, la production colossale avait coûté 676 millions de dollars néo-zélandais, soit 578 millions de dollars canadiens au taux de change actuel, selon des documents financiers déposés vendredi en Nouvelle-Zélande, où les tournages ont lieu.

Dernier jour de tournage de « Le h: histoire d'un aller et retour »obbitAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dernier jour de tournage de « Le hobbit : histoire d'un aller et retour »

Le distributeur Warner Bros et le réalisateur Peter Jackson peuvent toutefois être rassurés : leur investissement n'est pas vain. Le seul des trois films sorti, Le hobbit : un voyage inattendu, a rapporté 1 milliard de dollars aux guichets.

Les documents, publiés en ligne par le bureau néo-zélandais des entreprises, offrent une rare incursion dans le budget exact d'une production cinématographique hollywoodienne, alors que, bien souvent, les studios ne publient qu'une estimation.

Durant la production de la fameuse trilogie, Warner Bros a créé une compagnie, propriété exclusive de la Nouvelle-Zélande, qu'il a nommée 3 foot 7 Ltd en référence à la taille des créatures de ses films.

Des documents de cette compagnie révèlent que les Néo-Zélandais ont investi jusqu'à maintenant 84 millions de dollars canadiens par le biais d'un système incitatif visant à attirer des productions à grand budget au pays. Ces systèmes d'investissement sont très communs aux États-Unis et dans d'autres pays, comme le Canada, qui rivalisent pour accueillir les tournages.

La bande-annonce du film Le hobbit : la désolation de Smaug, le second volet de la trilogie, qui arrivera en salle en décembre :

Associated Press

La Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cinéma

Arts