•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Natashquan tourne une page d’histoire avec le départ de son maire

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Natashquan, Jacques Landry, tire sa révérence après 12 ans à la tête de la petite municipalité située au bout de la route 138.

Né à Natashquan en 1933, Jacques Landry a vécu avec émotion les chantiers successifs qui ont fini par amener la route jusqu'au village en 1996.

Je me rappelle bien qu'on disait dans ce temps-là, en 1976, à Natashquan, que la route se rendrait dans quatre ou cinq ans. Puis ça a pris 20 ans! 

Une citation de :Jacques Landry

Selon lui, l'élection de Brian Mulroney, à la fois député de la région et premier ministre du Canada, a permis de faire avancer les choses en imposant une entente Québec-Ottawa.

De nombreux défis

Élu maire au début des années 2000, Jacques Landry a dû composer avec les responsabilités accrues dont ont hérité les municipalités durant la dernière décennie.

« J'ai commencé en 2001, avec un budget de 100 000 $, avec un employé puis deux, explique-t-il. Aujourd'hui, on a au-delà de 1,3 million de dollars avec sept ou huit employés, incluant l'aéroport de Natashquan. »

Grâce au démarrage du complexe hydroélectrique de la Romaine, la municipalité a pu augmenter ses revenus et diversifier son économie.

« C'est surtout le développement touristique de Natashquan, avec la promenade. Je suis content de l'avoir réalisé. C'est le moteur économique de Natashquan, le tourisme. On a créé 21 emplois », précise-t-il.

Jacques Landry, dont la santé est maintenant plus fragile, souhaite laisser la place aux plus jeunes. « Je serais bien content que la ville ait de 3000 à 5000 habitants ou que tout le monde puisse travailler dans la région. Je souhaite voir ça avant de mourir. Par contre, je suis rendu à 80 ans », lance-t-il avec un sourire.  

Le pro-maire André Barrette a déposé sa candidature en vue de le remplacer le 3 novembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec