•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Simulation d'attaque terroriste à l'Hôpital Saint-Luc

Simulation d'attaque chimique à l'Hôpital Saint-Luc, à Montréal, le 2 octobre

Photo : Michel Rochon

Radio-Canada

Le Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) a procédé mercredi matin à la simulation d'une attaque chimique, à l'Hôpital Saint-Luc.

Le contexte était un événement terroriste fictif impliquant un agent chimique dispersé mécaniquement, suivi d'une explosion, le tout nécessitant une décontamination de masse.

La simulation a débuté à 9 h 30 et a pris fin en mi-journée. L'Hôpital Saint-Luc a maintenu ses services habituels pendant l'exercice.

La circulation a toutefois été perturbée aux environs de l'hôpital à la suite de cette simulation.

Pour accéder à la couverture en direct à l'aide de votre appareil mobile, cliquez ici. (Nouvelle fenêtre)

L'exercice comptait 25 personnes jouant le rôle de victimes qui se dirigent à l'urgence, à pied ou en ambulance.

La simulation permettait de tester la mise en place du « Code Orange », qui signifie une urgence majeure dans le réseau de la santé. Il s'agit de la deuxième simulation d'une telle envergure dans le réseau. La première s'était tenue en octobre 2012.

Société