•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections municipales : la culture sous la loupe

debat-culture-2013

Denis Coderre, François Croteau, Marcel Côté et Mélanie Joly à la recontre organisée par Culture Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La culture était au cœur d'un débat, mardi soir au Club Soda, alors que les candidats à la mairie de Montréal avaient accepté l'invitation de Culture Montréal pour venir parler de la place occupée par les arts dans leur plateforme électorale.

Un texte de Pasquale Harrison-Julien (Nouvelle fenêtre)

Le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, était absent en raison du décès de sa mère. Le maire sortant de l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, François Croteau, le remplaçait.

Les participants ont discuté de plusieurs thèmes, comme le rôle des arrondissements dans la diffusion de la culture, les festivités du 375e anniversaire de la ville de Montréal et l'importance du design.

Plus d'argent pour la culture

Tour à tour, les candidats ont plaidé en faveur d'un meilleur financement de la culture à Montréal.

« La culture, ce n'est pas une dépense, c'est un investissement », a lancé Denis Coderre, le premier à prendre la parole.

Il s'est toutefois fait plus prudent sur la proposition de faire passer progressivement le budget du Conseil des arts de Montréal de 12,5 millions à 20 millions de dollars.

« Il faut regarder la situation budgétaire de Montréal », a prévenu l'ancien député fédéral.

Projet Montréal, représenté par François Croteau, s'est engagé à respecter la proposition de Culture Montréal, alors que Marcel Côté a renchéri en promettant que sa formation politique augmenterait chaque année le budget de 10 %.

Mélanie Joly a évoqué pour sa part la possibilité d'augmenter de quelques millions de dollars le budget du Conseil en taxant les panneaux publicitaires.

De l'aide pour les ateliers d'artistes

L'augmentation du prix des ateliers d'artistes a été abordée par tous les candidats.

François Croteau a cité le cas de l'éviction des artistes et résidents des Lofts Moreau dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve : « Les artistes ont besoin de lieux de création qui leur sont accessibles. Nous nous engageons à protéger des espaces pour permettre à ces artistes de créer dans des conditions décentes. »

Marcel Côté ne croit pas qu'il s'agit là du problème le plus urgent.

« Le plus grand problème pour un artiste, ce n'est pas le logement, c'est plutôt la difficulté pour lui de diffuser ses œuvres. Il faut mettre l'accent là-dessus », estime celui qui remporté en 2012 le prix Arts-Affaires remis par la Chambre de commerce et le Conseil des arts de Montréal.

Un autre débat des candidats à la mairie est prévu le 17 octobre sous le thème Montréal est-elle une métropole bien positionnée pour l'avenir? L'événement est organisé par Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !