•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Train de banlieue : le stationnement déborde à Saint-Jérôme

Le stationnement de la gare de Saint-Jérôme déborde.

Le stationnement de la gare de Saint-Jérôme déborde.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le stationnement de la gare de Saint-Jérôme croule sous le poids du succès de son train de banlieue reliant la ville à Sainte-Thérèse.

L'Agence métropolitaine de transport (AMT) a dû ajouter des départs sur la ligne Saint-Jérôme-Sainte-Thérèse pour satisfaire la demande des usagers, mais le stationnement déborde maintenant.

Le train a transporté 2,5 millions de passagers l'an dernier sur ce trajet. La ligne est l'une des plus achalandées du réseau de l'AMT qui a dû ajouter six départs depuis le 5 août dernier. Quelque 1700 déplacements sont enregistrés en moyenne chaque jour. C'est donc environ 850 personnes qui utilisent le trajet de ce train de banlieue quotidiennement.

La contrepartie de ce succès est le manque d'espaces de stationnement. Plusieurs usagers soutiennent que le stationnement de 588 places est plein dès 7 h. « On a de la difficulté à stationner et c'est le train de 7 h... et on est vendredi », explique une usagère. « En semaine, il faut prendre le train de 6 h 35 pour être sûr d'avoir de la place. Sinon, il faut stationner partout autour. »

Des usagers se stationnent à des endroits interdits dans le stationnement, mais l'AMT se montre tolérante jusqu'à présent. « Ils tolèrent, mais pour combien de temps? Je ne sais pas où ils pourraient l'agrandir », s'interroge une autre usagère.

Consciente du problème, l'AMT prévoit ajouter 175 places de stationnement au cours des prochains mois. L'agence a amorcé des discussions avec le gouvernement du Québec pour l'achat ou la location d'un terrain à proximité qui appartient à Transports Québec. Le projet s'inscrit dans les mesures d'atténuation de la congestion routière annoncées par le gouvernement québécois.

L'AMT évalue la possibilité d'imposer un tarif dans ses stationnements. Un comité tarifaire étudie la question de manière générale pour l'ensemble de ses gares, mais le projet n'est pas envisagé dans un avenir rapproché. L'AMT a récemment sondé ses usagers pour connaître leur sentiment sur une éventuelle tarification des places de stationnement. Les usagers interrogés par Radio-Canada vendredi matin sont catégoriques : « Pas question de payer un stationnement pour prendre le train de banlieue ».

L'AMT souhaiterait, avec l'introduction d'une tarification, faire diminuer les déplacements en « auto-solo » vers les gares et encourager l'utilisation des transports collectifs et actifs.

Le train de banlieue de Saint-Jérôme
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le train de banlieue de Saint-Jérôme

Un total de 26 trains transite chaque jour par la gare de Saint-Jérôme. Treize partent à destination de Montréal et 13 reviennent de la métropole. La CIT des Laurentides offre également un service d'autobus à partir de la gare de Saint-Jérôme. La CIT propose sept circuits d'autobus qui desservent la région.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !