•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Relance du Festival international des arts de la marionnette

Le Festival international des arts de la marionnette

Radio-Canada

Cinq compagnies de théâtre de la région s'unissent pour relancer le Festival international des arts de la marionnette, qui a fait faillite au début de 2013.

Le comité de relance est formé du Théâtre la Rubrique, du Théâtre les Amis de Chiffons, du Théâtre de la Tortue Noire, du Théâtre Cri et du Théâtre à Bout Portant. Il travaille en collaboration avec le Conseil régional de la culture, l'Association québécoise des marionnettistes et plusieurs partenaires.

« Ce qui nous a encouragés, c'est le signal optimiste que nous lançait le Conseil des arts et des lettres du Québec, qui a une préoccupation à ce que le Festival demeure dans la région, explique Line L'Italien du Théâtre la Rubrique. Maintenant, il faut convaincre les autres partenaires qu'on va faire ça comme du monde, puis qu'on va mener le bateau à bon port et retrouver la confiance. »

Avec l'accord des créanciers, le matériel du défunt festival est cédé au Théâtre la Rubrique, qui va administrer la relance.

Plus d'une centaine d'entreprises et d'organismes ont perdu au total plus de 475 000 $ dans la faillite du Festival international des arts de la marionnette.

« On a une dette morale envers ces gens-là, envers les créanciers qui ont perdu des sous, ajoute Mme L'Italien. On va tout faire en notre pouvoir pour collaborer avec eux, pour qu'ils récupèrent une partie de leurs sommes par les services qu'ils nous rendront dans le futur. »

Les comédiens Benoît Lagrandeur et Dany Lefrançois sont en mission au festival de Charleville-Mézières, en France, pour dénicher des productions en vue d'un prochain événement qui pourrait avoir lieu en 2015.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Arts