•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Téléphoner et surfer dans le métro de Montréal

Métro de Montréal

Un réseau mobile dans le métro de Montréal

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les utilisateurs du transport en commun dans la grande région métropolitaine pourront naviguer sur Internet dans le réseau de la Société de transport de Montréal (STM). Voitures, tunnels, stations : il sera possible en tous ces lieux de faire et recevoir des appels, de télécharger de la musique, de regarder des vidéos et de naviguer sur Internet.

Cette innovation dans le transport en commun montréalais est le fruit d'une entente entre Bell, Rogers, Telus et Vidéotron. Ces entreprises de télécommunications investissent 50 millions de dollars dans le projet, dans lequel la STM n'aura pas à mettre un sou. Pour la société de transport, il n'était pas question de financer cette aventure technologique.

Tout vient à point à qui sait attendre : le réseau de la STM sera complètement branché d'ici sept ans. C'est qu'il n'est pas question de procéder aux installations le jour. « On doit le faire lorsque le métro est fermé, dit François Gratton, président de Telus Québec, donc seulement quelques heures par nuit. »

La station de métro Place-des-Arts sera l'une des premières à être aménagée pour permettre la navigation sur Internet.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La station de métro Place-des-Arts sera l'une des premières à être aménagée pour permettre la navigation sur Internet.

Les travaux vont débuter d'ici la fin de l'année. La priorité? Le centre-ville. Les stations Saint-Laurent et Place-des-Arts seront les premières à bénéficier de cette avancée.

Une avancée qui, contrairement à ce que croient beaucoup de gens, n'est pas si courante dans le reste du monde, d'expliquer Michel Labrecque, président du conseil d'administration de la STM. « Les gens s'imaginent que partout dans le monde on peut parler au cellulaire. Les Asiatiques ont de l'avance, c'est vrai, mais Londres, Paris, il n'y a que des parties de réseaux. »

Les quatre entreprises de télécommunication impliquées affirment qu'elles utiliseront les plus récentes technologies : 3G, 4G et 4G LTE (Long Term Evolution) afin de permettre aux clients de la STM d'utiliser leurs téléphones cellulaires, tablettes et ordinateurs.

Ensuite, les prochaines étapes en matière de technologie pour la STM seront :

  • d'offrir aux usagers une application qui dira tout, en tout temps, sur l'état du réseau de transport, et ce, à l'aide des téléphones intelligents;
  • d'installer le wi-fi dans le métro et les bus.
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !