•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une opération de sauvetage de plus de 36 heures pour un randonneur blessé

Un hélicoptère se pose près d'un camion de l'équipe de recherche et de sauvetage de la vallée Comox.

Selon l'équipe de recherche et de sauvetage de la vallée Comox, une centaine de bénévoles ont été nécessaires pour rescaper un randonneur qui s'est cassé une jambe samedi.

Photo : Comox Valley Ground Search and Rescue

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un randonneur blessé a été sauvé du mont Arrowsmith près de Port Alberni dans l'île de Vancouver après y avoir été coincé deux nuits.

L'homme a glissé et se serait cassé une cheville, une clavicule et des côtes au cours d'une randonnée en montagne avec sa petite amie et leurs chiens samedi après-midi.

Les équipes de sauvetage ont réussi à se rendre près de lui et à ériger un abri temporaire, car en raison du mauvais temps, il était impossible de le transporter par hélicoptère, selon le capitaine Sean Morris du Centre interarmées de coordination des opérations de sauvetage de Victoria (JRCC).

« Le temps n'était pas avec nous. Avec la pluie et le vent, c'était une situation dangereuse pour les hélicoptères », a expliqué Sean Morris.

Environ 120 sauveteurs bénévoles ont été appelés à la rescousse pour transporter l'homme vers la civilisation, alors que sa famille attendait anxieusement au quartier général établi à la base de la montagne.

Les sauveteurs se sont relayés pour transporter l'homme le long de la piste très accidentée, a expliqué le gérant des recherches de l'équipe de sauvetage de la vallée Comox, Paul Berry.

« Il s'agit d'une piste très étroite et très escarpée, alors il a été très difficile de joindre le sujet et d'entreprendre la longue descente », a-t-il ajouté.

Ce n'est donc que lundi matin, une journée et demie après avoir cassé sa jambe, que l'homme a été transporté en bas de la montagne.

« Il y a eu beaucoup de joie, de larmes, d'applaudissements quand ils [les sauveteurs et la victime] ont escaladé la dernière crête et qu'ils sont arrivés au quartier général », a souligné Paul Berry.

L'homme a alors été transporté à l'hôpital par hélicoptère.

Paul Berry a noté qu'il n'avait pas connu d'opération de sauvetage aussi importante en 12 années de bénévolat en tant que sauveteur.

La fin de cette nuit blanche haute en émotions ne marque pas la fin de la journée de travail pour plusieurs sauveteurs bénévoles, dont Paul Berry, qui est directeur d'école, car ils ont alors dû se rendre à leur emploi régulier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !