•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prise d'otages au Kenya : une des victimes vient d'Ottawa

La diplomate canadienne Annemarie Desloges, 29 ans, figurent parmi les victimes.

La diplomate canadienne Annemarie Desloges, 29 ans, figurent parmi les victimes.

Photo : Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Parmi les deux Canadiens qui ont perdu la vie dans l'attentat survenu samedi  au Kenya, figure Annemarie Desloges, 29 ans, une diplomate originaire d'Ottawa.

Mme Desloges était en train de faire du magasinage au centre commercial Westgate à Nairobi, en compagnie de son époux, Robert Munk, quand l'attaque s'est produite. Elle a été tuée au cours des échanges de tirs et son mari a été, quant à lui, blessé.

En tant qu'enfant de diplomate, Annemarie Desloges a vécu dans différents pays au cours de sa vie, mais elle a toujours considéré Ottawa comme étant sa ville d'origine. D'ailleurs ses parents, qui sont tous les deux à la retraite, résident dans le secteur d'Orléans, à l'est d'Ottawa.

desloge_munk_nairobiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Annemarie Desloges et son mari, Robert Munk.

Photo : Facebook

Selon le ministère des Affaires étrangères, Annemarie Desloges travaillait pour le gouvernement depuis 2006. Elle a notamment occupé des fonctions d'adjointe administrative au sein du ministère de l'Immigration.

C'est en 2008 que Mme Desloges a fait son entrée au service extérieur. Sa première affectation à l'étranger s'est déroulée à New Delhi, en Inde, de 2009 à 2011. Elle a ensuite été envoyé au Kenya afin d'y assumer les fonctions d'agent des visas. Depuis quelques mois, Annemarie Desloges était agente de liaison pour l'Agence des services frontaliers du Canada à Nairobi.

Des réactions vives

Le premier ministre Stephen Harper tenu à saluer le travail de la « fonctionnaire distinguée » et à offrir l'aide du Canada au Kenya pour traduire les auteurs de cet attentat devant la justice

Le Canada condamne avec la plus grande fermeté ce geste lâche et haineux, qui visait apparemment d'innocents civils qui faisaient simplement leurs emplettes.

Une citation de :Stephen Harper, premier ministre du Canada, dans un communiqué

Paul Dewar, porte-parole du NPD en matière d'affaires étrangères, a également dénoncé « ces actes ignobles ». L'opposition officielle à Ottawa a aussi rendu hommage au « courage exemplaire » des diplomates canadiens à l'étranger.

Dans un communiqué de presse, l'Association professionnelle des agents du Service extérieur (l'APASE) a fait savoir que ses membres étaient « dévastés » par la disparition de Mme Desloges qui est la première diplomate à trouver la mort à l'étranger depuis 2006. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !