•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'écrivaine fransaskoise Odette Carignan s'éteint

La romancière de Ponteix Odette Carignan lit des passages de son recueil "La Saskatchewan en rimes et monologues" en 2008.

La romancière de Ponteix Odette Carignan lit des passages de son recueil "La Saskatchewan en rimes et monologues" en 2008.

Photo : YouTube

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Odette Carignan, poète, romancière, peintre et figure active de la communauté francophone en Saskatchewan, a rendu l'âme mercredi soir à l'âge de 88 ans.

Très tôt dans sa vie, Mme Carignan organisait des activités avec la paroisse Notre-Dame d'Auvergne. Puis, la native de Ponteix s'est impliquée dans des organismes comme la Fédération des femmes canadiennes-françaises et le directorat de la station de radio CFRG de Gravelbourg.

C'est en 1985, à l'âge de 60 ans, qu'elle peut enfin assumer ses ambitions artistiques en publiant son premier livre, le roman historique Mon homestead, mes amours, Il sera suivi de trois autres oeuvres, La Saskatchewan en rimes et monologues (1991), Mélanie (1996) et Clémentine du parc des prairies (2000).

Une fois retraitée, elle a cofondé les Amis de Ponteix, un groupe de l'âge d'or qu'elle entraîne dans diverses activités de création artistique. Les spectacles alliant théâtre, chanson et danse remportaient beaucoup de succès dans la salle paroissiale où se présentait le groupe.

Mme Carignan a aussi fait partie de la Société historique locale, du conseil paroissial, des Auvergnois de Ponteix et de la Société historique de la Saskatchewan.

Les détails des funérailles sont encore à déterminer, mais la famille envisage de tenir la cérémonie mardi prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !