•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Péage : l’Ontario met les freins

Les nouvelles voitures de métro ont été assemblées par Bombardier dans son usine de Thunder Bay. Elles ont été achetées au coût d’un milliard de dollars, avec du financement de la Ville de Toronto, de la province et du gouvernement fédéral.

Les nouvelles voitures de métro ont été assemblées par Bombardier dans son usine de Thunder Bay. Elles ont été achetées au coût d’un milliard de dollars, avec du financement de la Ville de Toronto, de la province et du gouvernement fédéral.

Photo : Patrick Morrell

Radio-Canada

La première ministre Kathleen Wynne a annoncé, mercredi, la formation d'un comité consultatif sur le financement du transport en commun dans la région de Toronto, ce qui repousse encore de plusieurs mois l'imposition du péage ou de toute nouvelle taxe.

Le groupe d'experts doit remettre son rapport en décembre. Or, les partis d'opposition soupçonnent le gouvernement libéral minoritaire de vouloir déclencher des élections avant cette date, soit à l'automne.

Le nouveau comité consultatif étudiera les meilleurs moyens de financer l'expansion du transport en commun dans la région de Toronto, alors que l'agence provinciale Metrolinx a déjà proposé 11 options à ce sujet en avril dernier.

Selon le ministre des Transports Glen Murray, les suggestions mises de l'avant par Metrolinx ont stimulé les discussions. 

« Il y a eu une réaction, mais aussi d'autres idées qui sont avancées par d'autres groupes », indique le ministre. 

Les 11 options de Metrolinx :

  • Droits d'aménagement
  • Impôt sur le revenu
  • Taxe sur l'essence
  • Péages pour les véhicules à taux d'occupation élevé
  • Péages autoroutiers
  • Récupération des plus values foncières
  • Droits sur les places de stationnement incluant des stationnements payants aux stations
  • Impôt foncier
  • Taxe de vente
  • Augmentation des tarifs de transport en commun
  • Taxe sur le nombre de kilomètres parcourus par véhicule

Dans le dernier budget, le gouvernement libéral avait d'ailleurs appuyé en principe l'idée du péage optionnel sur certains tronçons d'autoroute. Mais les conservateurs et les néo-démocrates s'opposent à toute nouvelle taxe pour financer les transports publics, ce qui a mis du plomb dans l'aile du plan du gouvernement minoritaire.

Ontario

Politique provinciale