•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes de la Péninsule acadienne conviés à une grande rencontre

Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick

Les délégués à l'assemblée générale annuelle de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un grand rassemblement de jeunes de 14 à 34 ans, en mai prochain, sera le point culminant des États généraux de la jeunesse de la Péninsule acadienne. La démarche a été présentée dans l'enthousiasme, mardi, au Centre scolaire communautaire La Fontaine de Néguac, au Nouveau-Brunswick.

Il s'agit d'établir un plan d'action de 20 ans pour inspirer la prochaine génération.

L'enseignant et conseiller municipal de Shippagan Jérôme Roy, était maître de cérémonie. « On va chercher le positif de la chose. On ne va pas voir ce qui ne marche pas, on va voir ce qui marche déjà. »

« Vu que nous autres, dans la Péninsule acadienne, on est entourés de l'eau, on a comme adopté un peu les thèmes marins, explique le régisseur Keith Chiasson. Donc nous, on veut vraiment construire un bateau, pis le bateau, lui, il fait un voyage », dit-il pour illustrer ce que sont les États généraux de la jeunesse.

Selon plusieurs observateurs, toutefois, le bateau prend l'eau : l'exode des jeunes fait des ravages dans plusieurs communautés.

Le ministre du Développement économique, Paul Robichaud, tente de banaliser cette situation. « Elle n'est pas différente de ce qu'on peut retrouver dans toute autre région rurale du pays, et même de la planète entière. »

Plusieurs jeunes, comme Mélanie Leclerc, de Néguac, trouvent ces États généraux importants. « On veut être dans le bon chenal, pis on veut être fiers de nous autres. Et comme, sortir de notre trou. »

Le positivisme est comme imposé. Le refrain de la chanson-thème le dit bien : « Je prendrai la route qui me mène à la mer. La musique au boutte, mes problèmes en arrière. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

En cours de chargement...