•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un décret d'urgence pour la survie des tétras des armoises

Tétras des armoises Photo: Parcs Canada/Lynch, W.
Jean-Marie Yambayamba

Le ministère fédéral de l'Environnement publiera dans les prochains mois un décret d'urgence pour protéger les tétras des armoises qui sont une espèce d'oiseaux en péril dans les Prairies canadiennes.

La ministre Leona Aglukkaq, qui a annoncé un tel décret mardi, pour la première fois au pays depuis 2002, a indiqué que des restrictions seront imposées pour protéger l'habitat des tétras des armoises sur les terres de la Couronne et des provinces en Alberta et en Saskatchewan.

Les restrictions ne s'appliqueront pas sur les terres privées ni sur les pâturages des animaux, souligne Mme Aglukkaq dans un communiqué.

« Par l'intermédiaire d'une série de mesures d'intendance, nous nous penchons sur les menaces imminentes qui pèsent sur le Tétras des armoises, » a mentionné la ministre Aglukkaq. « Au cours des prochains mois, nous travaillerons avec les provinces et les intervenants à mettre ces mesures en œuvre », indique la ministre.

Ottawa assure travailler étroitement avec les gouvernements de l'Alberta et de la Saskatchewan, le Zoo de Calgary et des groupes comme l'Alberta Conservation Association, pour élaborer des projets de rétablissement à long terme des tétras des armoises dans un environnement peu dommageable aux activités agricoles.

Selon Environnement Canada, il ne reste plus qu'environ 150 tétras des armoises dans les deux provinces, ce qui représente une diminution de 98 % par rapport à leur nombre en 1998, qui était près de 7500. De son côté, Parcs Canada indique qu'à l'époque de l'exploration européenne, l'Amérique du Nord comptait 10 millions de tétras des armoises.

La Loi canadienne sur les espèces en péril autorise un décret d'urgence lorsqu'une espèce fait face à une menace imminente de disparition et que les mesures en vigueur s'avèrent inefficaces.

Des groupes environnementaux avaient exprimé leurs inquiétudes sur la survie des tétras des armoises. Une coalition appelée Ecojustice a même porté plainte contre le gouvernement fédéral pour le forcer à adopter un décret d'urgence à cet effet.

L'Association albertaine de la nature (Alberta Wilderness Association) a fait partie de cette coalition. Son porte-parole Cliff Wallis assure que les environnementalistes collaborent avec l'industrie pétrolière et gazière pour clarifier les impacts de l'ordre d'urgence.

À lire également : Le sort du tétras des armoises devant la Cour d'appel (20 mars 2013)

Alberta

Animaux