•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dévoilement des finalistes du Prix TD de la littérature canadienne pour l'enfance et la jeunesse

Un détail de la couverture de Mingan, mon village (Les Éditions de la Bagnole)

Un détail de la couverture de Mingan, mon village (Les Éditions de la Bagnole)

Photo : Rogé

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Cinq œuvres québécoises sont en lice pour le Prix TD de la littérature canadienne pour l'enfance et la jeunesse, qui récompense le meilleur livre jeunesse de l'année publié par un auteur canadien. Deux lauréats, un s'exprimant en français, et un, en anglais, recevront 30 000 $ chacun. Le nom du gagnant francophone sera dévoilé le 29 octobre prochain.

Chacun des finalistes de cette année peut affirmer avec fierté qu'il a enrichi la littérature pour l'enfance et la jeunesse.

Une citation de :Magda Tadros, porte-parole québécoise du Centre du livre jeunesse canadien

Les finalistes 2013 

À la recherche du bout du monde, de Michel Noël, aux Éditions Hurtubise HMH

Jane, le renard et moi, de Fanny Britt (texte) et Isabelle Arsenault (illustrations), aux éditions La Pastèque

La clé à molette, d'Élise Gravel, aux éditions de La courte échelle

Mingan, mon village, d'écoliers Innus (poèmes) et Rogé (illustrations), aux Éditions de la Bagnole

Tu me prends en photo, de Marie-Francine Hébert (texte) et Jean-Luc Trudel (illustrations), aux éditions Les 400 coups

Pour ce prix, des livres de tous les genres écrits par des auteurs canadiens et destinés à des lecteurs âgés de 1 an à 12 ans sont admissibles. Dans le cas des livres illustrés, tant l'auteur que l'illustrateur doivent être canadiens.

Seuls les livres publiés pour la première fois au Canada sont admissibles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !