•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des scientifiques dénoncent le gouvernement Harper à Ottawa

Des scientifiques manifestent sur la colline du Parlement.

Des scientifiques manifestent sur la colline du Parlement.

Photo : Marie-Lou St-Onge

Radio-Canada

Des centaines de chercheurs, d'experts et de scientifiques ont manifesté dans plusieurs villes canadiennes, lundi, pour dénoncer ce qu'ils qualifient de mépris du gouvernement conservateur envers la science.

À Ottawa, un rassemblement sur la colline du Parlement a attiré quelques centaines de personnes. D'autres manifestations étaient notamment prévues à Montréal, Toronto, Vancouver, Winnipeg et Halifax.

Les manifestants ont réclamé entre autres un plus grand respect pour la recherche. Ils estiment que le gouvernement ne souhaite plus utiliser l'expertise des scientifiques.

C'est idéologique. C'est comme Statisque Canada ou les prisons. Il y a des milliers de chercheurs qui disent que la criminalité est en baisse. Mais non, eux [les conservateurs], ils veulent punir, donc ils investissement 2 milliards de dollars dans les prisons.

Béla Joós, porte-parole francophone du regroupement Evidence for Democracy, et professeur de physique à l'Université d'Ottawa

Le professeur de physique Béla Joós de l'Université d'Ottawa, porte-parole du regroupement Evidence for Democracy, reproche notamment au gouvernement de faire de la recherche appliquée sa priorité.

« Il y a un détournement des fonds de la recherche fondamentale vers des investissements pour aider les entreprises à finaliser la commercialisation de leurs produits. Mais notre avenir dépend d'une société bien informée et d'une base de recherche fondamentale saine », soutient-il.

Il ajoute que la recherche fondamentale est celle qui prépare la technologie de demain.

Les scientifiques dénoncent en outre les politiques strictes du gouvernement en matière de communication pour les scientifiques fédéraux.

Ces chercheurs et scientifiques n'en sont pas à leur première manifestation. En juillet 2012, ils s'étaient réunis dans la capitale pour organiser un cortège funèbre dénonçant ce qu'ils qualifiaient de « mort de la preuve scientifique ».

Au printemps dernier, la commissaire à l'information du Canadaa ouvert une enquête sur les allégations de scientifiques fédéraux qui se disent muselés par le gouvernement canadien. L'enquête suit son cours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Science