•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Carabins musèlent les Huskies

Les Carabins de l'Université de Montréal freinent le quart des Huskies de l'Université Saint Mary's.

Photo : Carabins de l'Université de Montréal

Radio-Canada

Une victoire de la défense. Les Carabins de l'Université de Montréal ont établi une nouvelle marque d'équipe avec 11 sacs du quart et l'ont emporté 29-10 contre les Huskies de l'Université Saint Mary's.

Un texte de Mathieu D'Amours

Les Huskies, classés 10es au Canada, ont été ébranlés par la ligne défensive montréalaise samedi, au CEPSUM. Ils ont terminé la rencontre avec des pertes totales de 24 verges.

Le quart Ben Rossong a quant à lui été limité à seulement 54 verges par la passe.

Pourtant, le pointage avant la mi-temps n'affichait pas entièrement la domination des Carabins. Après 30 minutes de jeu, Montréal menait par deux petits points.

Une passe de 45 verges de Pierre-Luc Varhegyi captée par Anthony Vendrame a placé les Carabins à la porte des buts au deuxième quart. Sean Thomas-Erlington a ensuite marqué le majeur par la course pour procurer l'avance aux siens.

Acculé à sa propre ligne de but en fin de première demie, Varhegyi a subi une interception, qui s'est transformée en touché par Eric Black des Huskies.

Les Carabins se sont finalement distancés après la pause grâce à des simples, des touchés de sûreté et deux placements.

Avec un peu plus de 30 secondes à jouer au match, Jordan Rwiyamilira a intercepté une passe et a inscrit le deuxième touché des Carabins, qui filaient déjà vers la victoire.

La base

Malgré la défaite, les Huskies ont tout de même réussi à contenir les ardeurs des Carabins pendant une bonne partie du match.

« On a bien joué en défense. Mais on a besoin d'aide de notre attaque, surtout contre de bonnes équipes comme Montréal », a noté le joueur de ligne de Saint Mary's Rob Jubenville.

Les joueurs défensifs des Carabins ont pour leur part répété après la rencontre qu'ils étaient revenus à la base, après avoir cédé deux touchés la semaine dernière aux Gaiters de l'Université Bishop's.

« Les gars de la ligne défensive ont appliqué de la pression, et l'attaque a cueilli des ballons profondément dans la zone adverse », a analysé le demi défensif Anthony Coady.

« On est capable de gagner nos batailles à un contre un. C'est ce qui est arrivé aujourd'hui et l'on est arrivés jusqu'au quart-arrière. On a un gros front défensif qui effectue le travail », a ajouté Olivier Daoust-Pichette, qui s'est blessé dans les dernières minutes du match.

Le joueur de ligne défensive souhaite cependant être du rendez-vous de la semaine prochaine contre le Rouge et Or, au PEPS de l'Université Laval. Il s'agira d'un match au sommet, puisque les deux équipes sont toujours invaincues.

« J'ai vraiment, vraiment hâte, a conclu Sean Thomas-Erlington. J'ai toujours voulu jouer au PEPS, que ce soit avec le Rouge et Or ou contre. Ce sera un match excitant! »

Avec la collaboration d'Antoine Deshaies

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Football universitaire

Sports