•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lac-Alfred : le plus puissant parc éolien du Canada

Parc-eolien

Parc éolien

Radio-Canada

Le plus important parc éolien du Canada a devancé de trois mois sa mise en service. Les 150 éoliennes du parc du Lac-Alfred, situé sur les territoires des MRC de la Matapédia et de la Mitis, sont maintenant raccordées au réseau d'Hydro-Québec.

Selon le directeur des affaires publiques chez EDF Énergies nouvelles, Daniel Guguère, le parc pourra desservir 70 000 foyers québécois. « On parle d'un rendement annuel de 1 million de MWH, une puissance installée de 300 MW. Ça peut ressembler à la puissance installée de certains barrages d'Hydro-Québec sur la Côte-Nord », explique M. Giguère.

Ce dernier ajoute que le parc détiendra le titre de plus puissant au pays jusqu'en 2015. À ce moment-là, EDF mettra en service le parc de la Rivière-du-Moulin, dans le secteur de la réserve faunique des Laurentides, sur le territoire du Saguenay et de Charlevoix, d'une puissance de 350 MW.

EDF Énergies nouvelles a investi 700 millions de dollars dans le chantier.

Quelque 350 travailleurs ont mis la main à la pâte depuis le début de la construction du parc du Lac-Alfred en 2011. Le projet a été divisé en deux phases de 150 MW. L'implantation de la seconde s'est déroulée rondement, raconte Daniel Giguère. « L'allure du chantier, dit-il, le rendement des travailleurs, la sécurité observée tout au long des travaux ont fait en sorte que la performance finale était vraiment très bonne. »

Les commerçants de la région ont également profité de la présence de 350 travailleurs durant la construction. Avec la mise en service du site, cet apport économique disparait, admet la préfète de la MRC de la Matapédia, Chantale Lavoie. « C'est un retour différent à la normale, parce qu'il y a beaucoup de gens qui retournent à la maison », commente Mme Lavoie. Le parc contribuera encore à l'économie locale puisqu'une quinzaine de personnes travailleront à son exploitation.

Les municipalités de Saint-Cléophas, Sainte-Irène, Saint-Zénon-du-Lac-Humqui et de La Rédemption se partageront aussi des redevances annuelles de 750 000 $ pour les 20 prochaines années.

La Vallée de la Matapédia continue toutefois d'avoir le vent dans voiles, car la construction d'un autre parc éolien, Vents du Kempt, bat son plein dans le secteur de Causapscal. La livraison est prévue en décembre 2014.

Est du Québec

Environnement