•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les circonscriptions acadiennes annexées

Radio-Canada

Circonscriptions acadiennes annexées dans la foulée de la refonte de la carte électorale

Circonscriptions annexées en Nouvelle-ÉcosseAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Circonscriptions annexées en Nouvelle-Écosse

Clare-Digby

Candidats : Dean Mark Kenley (Nouveau Parti démocratique)
Paul-Émile LeBlanc (Parti progressiste-conservateur)
Gordon Lloyd Wilson (Parti libéral)

Profil de la circonscription

Clare-Digby est une nouvelle circonscription établie en 2012, à la suite du redécoupage de la carte électorale provinciale. Cette nouvelle circonscription est née de la fusion avec l'ancienne circonscription de Clare et de l'expansion, à l'est, d'une partie de l'ancienne circonscription de Digby.

Cette circonscription, située dans le comté de Digby, a une grande population francophone. La ville de Pointe-de-l'Église abrite la seule université francophone de la province : l'Université Sainte-Anne. C'est également à Pointe-de-l'Église qu'a lieu le plus ancien festival acadien d'Amérique du Nord.

La pêche aux homards et aux pétoncles dans la Baie Sainte Marie et le long de la côte de Fundy demeure le moteur économique principal de la région. La construction navale s'est également beaucoup développée au cours des dernières années.

Histoire politique

Lors de l'élection générale de 2009, le libéral Wayne Gaudet a été élu dans l'ancienne circonscription de Clare. Ancien ministre de l'Éducation et chef intérimaire de son parti, Wayne Gaudet a remporté les six dernières élections.


La population de la région a généralement voté libéral depuis les années 1970, à l'exception des élections de 1984 et 1988, où les électeurs ont préféré voter du côté du gouvernement en élisant le candidat progressiste-conservateur Guy LeBlanc.


Argyle-Barrigton

Candidats : Kent Arthur Blades (Parti libéral)
Chris d'Entremont (Parti progressiste-conservateur)

Profil de la circonscription

Cette circonscription située à l'extrémité sud de la Nouvelle-Écosse regroupe plusieurs petites localités côtières, dont Wedgport, Argyle, Pubnico-Est et Pubnico-Ouest. Il s'agit d'une région principalement acadienne, où l'on retrouve de nombreuses familles anglaises de descendance royaliste.

Près de 47 % des résidents se disent de langue maternelle française, ce qui en fait le deuxième groupe de la province en terme de taux de francophones. 

La pêche est l'activité économique majeure, même si le secteur manufacturier et le secteur des services sont des employeurs importants.

Sur le plan touristique, la circonscription d'Argyle-Barrington abrite le Musée de la pêche sportive au thon, à Wedgport, et le Village historique acadien de Pubnico-Ouest.

Depuis 2012, Argyle-Barrington est une nouvelle circonscription. Elle a été formée à la suite d'une fusion de l'ancienne circonscription d'Argyle avec les municipalités de Barrington et de Clark's Harbour, qui se trouvaient dans l'ancienne circonscription de Shelburne.

Histoire politique

Comme sa création remonte à 2012, l'époque de la refonte de la carte électorale, cette circonscription n'a pas de député sortant. Argyle-Barrington a été créée avec la totalité de l'ancienne circonscription d'Argyle et 52 % de l'ancienne circonscription de Shelburne.

Aux élections générales de 2009, le progressiste-conservateur Chris d'Entremont a été élu dans Argyle; dans Shelburne, c'est le néo-démocrate Sterling Belliveau qui a obtenu la majorité des votes.

Les progressistes-conservateurs régnaient sur l'ancienne circonscription d'Argyle depuis trois décennies. Le député Chris d'Entremont a remporté le siège lors des élections de 2003, 2006 et 2009. Sa majorité était écrasante lors des deux derniers scrutins.

L'ancienne circonscription de Shelburne a été libérale pendant 30 ans avec Harold Huskilson (1970 à 1993), suivi de son fils Clifford, député jusqu'en 1999. Par la suite, la progressiste-conservatrice Cecil O'Donnell a mis fin à cette tradition libérale.

Un autre changement de garde est survenu en 2006, lorsque le néo-démocrate Sterling Belliveau a remporté le siège avec 36 % des votes.


Cap Breton-Richmond

Candidat : Bert Lewis (Nouveau parti démocratique)

Profil de la circonscription

Une large proportion d'Acadiens habitent cette circonscription. On les retrouve principalement à l'Isle Madame.

Cette circonscription englobe la communauté très industrialisée de Point Tupper et elle longe ensuite la côte atlantique.

En dehors du secteur industrialisé de Point Tupper, les principaux secteurs d'activités de la région sont la pêche, l'industrie forestière et le tourisme. Le comté de Richmond regroupe la réserve de Chapel Island ainsi que les localités de St. Peter's et Arichat.

Le redécoupage de la carte électorale réalisé en 2012 a combiné l'ancienne circonscription de Richmond avec la région située au sud-ouest de Portage et de Sandfield. Cette nouvelle circonscription comprend aussi la partie ouest de Mira River, qui appartenait à l'ancienne circonscription de Cap Breton-Ouest.

Histoire politique

La circonscription n'a pas de député sortant en raison du redécoupage de la carte électorale de 2012. Cap Breton-Richmond comprend 100 % de l'ancienne circonscription de Richmond, 18 % de l'ancienne circonscription d'Inverness et 6 % de l'ancienne circonscription de Cape Breton-Ouest.

Lors de l'élection générale de 2009, le libéral Michel Samson a été réélu dans Richmond. Il détenait ce siège depuis 1998, année où il est devenu le plus jeune député à faire son entrée à l'Assemblée législative néo-écossaise. Il avait alors 25 ans.

Des observateurs faisaient souvent état d'un fossé culturel et linguistique dans l'ancienne circonscription de Richmond.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique