•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vente du 1420 Mont-Royal en Cour suprême?

Couvent de de la Congrégation des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, au 1420, boulevard du Mont-Royal.
Couvent de de la Congrégation des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, au 1420, boulevard du Mont-Royal. Photo: Gouvernement du Québec
Radio-Canada

Le Rassemblement contre la vente du 1420 Mont-Royal pourrait bien poursuivre sa lutte jusqu'à la  Cour suprême du Canada.

La Cour d'appel du Québec a rendu une décision qui lui est défavorable vendredi dernier.

La question en litige portait sur un changement de zonage de la ville de Montréal qui permet à l'Université de Montréal de vendre l'ancien couvent de la Congrégation des Soeurs des saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie.

Le professeur Michel Seymour, du Rassemblement, estime que les citoyens doivent être consultés sur l'avenir du bâtiment patrimonial

« [...] mais toute cette démarche-là de la Ville visait à contourner le référendum, or nous avons effectivement une pétition de 2000 citoyens. Il y a 250 professeurs, il y a la vaste majorité des mémoires à l'époque déposés à l'Office de consultation publique qui étaient favorables au maintien du 1420 dans le giron de l'Université de Montréal », dit-il.

L'Université de Montréal soutient que les coûts de rénovation de l'édifice sont trop élevés, et souhaite le vendre. Une transaction de 28 millions de dollars avec le Groupe Catania avait été conclue, puis annulée par l'université.

Le porte-parole de l'institution, Mathieu Filion, soutient que l'UdeM attendra la fin du processus judiciaire avant de remettre l'édifice en vente.

Société