•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les restaurateurs de rue veulent prolonger la saison

Les Montréalais peuvent désormais manger de la cuisine de rue des 27 restaurateurs répartis dans neuf lieux au centre-ville de Montréal.

Les Montréalais peuvent désormais manger de la cuisine de rue des 27 restaurateurs répartis dans neuf lieux au centre-ville de Montréal.

Photo : Anne-Louise Despatie, Radio-Canada

Radio-Canada

Normalement, les cuisines de rue devraient cesser leurs activités à la fin du mois de septembre.

Mais les restaurateurs vont s'adresser à l'arrondissement de Ville-Marie pour prolonger cette période jusqu'en novembre.

Selon eux, le projet-pilote a prouvé que les Montréalais avaient un intérêt pour ce genre de service. La grande majorité des points de vente ont attiré les foules, sauf quelques exceptions, comme l'explique Gaëlle Cerf, de l'Association des restaurateurs de rues du Québec :

« On a appris beaucoup. On a eu de bons coups et de moins bons. Le choix des emplacements a été super bien fait. On s'est rendu compte qu'il n'y a pas eu de plainte ou presque pas de la part des restaurateurs. Notre préoccupation, c'est quand même de ne pas nuire aux commerces existants aux alentours. Ça a super bien été. Par contre, on se rend compte que le soir par exemple, ça ne marche pas bien au centre-ville ».

Si les restaurateurs de rues ne sont pas sollicités le soir dans le quartier des affaires, Gaëlle Cerf croit qu'il faut davantage viser les quartiers résidentiels en soirée pour garantir la présence de clients.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.