•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SPCA saisit 90 chiens dans un centre d'élevage en Montérégie

Deux employés de la SPCA transportent une cage pour évacuer des chiens
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La SPCA de Montréal a saisi 90 chiens dans un centre d'élevage commercial en Montérégie, au sud de Montréal. 

Dès leur arrivée sur les lieux, les inspecteurs de la SPCA ont constaté que les chiens n'étaient pas gardés dans un endroit salubre, et qu'ils ne recevaient pas les soins de santé requis.

« Ces chiens vivaient dans des habitats non convenables. Par exemple, l'odeur d'urine et d'ammoniac était extrêmement forte. Et comme il y avait absence de soins de santé, ils ont développé de multiples problèmes, par exemple aux oreilles et aux dents, » a déclaré Alanna Devine, directrice de la défense des animaux à la SPCA de Montréal.

« Plusieurs chiennes étaient confinées dans ce centre depuis plusieurs années dans des conditions pitoyables », a déclaré à CBC Rebecca Aldworth, directrice de la Humane Society International/Canada, qui a aidé la SPCA dans son opération.

Le ministère de l'Agriculture du Québec a également participé à la saisie dans un endroit non identifié de la Montérégie.

Selon les premières informations, l'éleveur avait déjà reçu des amendes pour ne pas avoir respecté la loi québécoise sur la protection des animaux. Les chiens sont maintenant sous la garde de la SPCA de Montréal, où ils seront soignés avant d'être rendus disponibles pour adoption.

Québec a adopté l'an passé une nouvelle loi avec des normes pour la garde et les soins des chiens. Il a également annoncé qu'un système de permis serait introduit dès cet automne pour les installations recevant plus de 15 chiens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !