•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeux vidéo s’immiscent dans les cours universitaires

Le jeu vidéo Superbrothers : Sword & Sworcery

Le jeu vidéo Superbrothers : Sword & Sworcery

Photo : Capybara Games

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les universités et les écoles utilisent de plus en plus de jeux vidéo pour enseigner dans les classes, alors que ces images de synthèses servaient auparavant surtout comme moyen de divertissement.

Un cours donné à Olds College en Alberta, par exemple, oblige les étudiants à jouer au jeu Lemonade Stand (Kiosque à limonade) pour qu'ils apprennent les risques et gains de l'entrepreneuriat.

« Ce n'est pas la vie réelle, mais pas trop loin tout de même », explique Toby Williams, le directeur de l'entrepreneuriat et du développement international de l'établissement postsecondaire.

Le jeu interactif a été créé avec l'aide de deux entreprises de Calgary, The GoForth Institute et Robots & Pencils, qui ont profité du service Internet très rapide de la municipalité d'Olds.

Le projet de plus de deux millions de dollars serait le premier du genre en Amérique du Nord, selon M. Williams.

Un aperçu de la vie

Une professeure auxiliaire à l'Université Mount Royal, Katrin Becker, précise que ces jeux aident les étudiants à mieux comprendre les expériences « douloureuses, dangereuses ou chères » de la vie.

Ils peuvent, par exemple, montrer aux jeunes ce que représente une chirurgie sur un animal ou ce qu'il faut faire pour lancer une affaire.

Un autre professeur qui enseigne l'anglais à l'Université Concordia à Montréal, Darren Wershler, utilise le jeu interactif Superbrothers : Sword & Sworcery dans son cours de fiction canadienne.

« Je crois que les étudiants sont contents que des choses qu'ils considèrent comme importantes soient introduites dans leurs cours », explique M. Wershler.

Les plus jeunes aussi

Les jeux vidéo sont également utilisés dans des écoles élémentaires, dont une à Toronto. Un enseignant de l'école publique Withrow, Liam O'Donnell, demandera à ses élèves de 1re année d'utiliser le jeu Minecraft, qui leur permettra de construire et d'explorer des mondes virtuels.

Les jeux vidéo, par contre, obligent également les professeurs à modifier leurs plans de leçon, qui ne peuvent plus seulement prendre en compte la lecture et l'écriture comme moyen d'enseignement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario