•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

Geste haineux à la mosquée de Saguenay

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La mosquée de Saguenay

La mosquée de Saguenay

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une substance qui semble être du sang de porc a été versée sur la façade de la mosquée de Saguenay, samedi soir. Une lettre contenant des propos haineux a aussi été laissée sur les lieux.

Des documents islamophobes ont été envoyés à la mosquée et à Radio-CanadaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des documents islamophobes ont été envoyés à la mosquée et à Radio-Canada

Une lettre comme celle laissée à la mosquée a été envoyée à Radio-Canada. Le message contient de nombreux propos islamophobes. « Cette mosquée est baptisée avec du sang de porc frais du Québec », « intégrez-vous ou rentrez chez vous », et « non à l'islam » peut-on notamment y lire.

Les responsables de la mosquée ont refusé de porter plainte, mais les policiers enquêtent puisqu'ils considèrent l'acte de vandalisme et la lettre comme un geste haineux de nature raciale et une incitation publique à la haine.

Ce qui semble être du sang de porc été versé sur la façade de la mosquéeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Du sang de porc a été versé sur la façade de la mosquée

Cet acte de vandalisme survient alors que le débat sur la charte des valeurs québécoises fait rage. C'est pourquoi la Sécurité publique prend la situation au sérieux.

On ne sait pas pour le moment s'il s'agit de l'oeuvre d'un groupe ou d'un seul individu.

Les autorités recueillent des renseignements et vont augmenter la surveillance autour de la mosquée.

Le ministre responsable du projet de charte des valeurs, Bernard Drainville, a condamné le geste commis à la mosquée. « Au Québec, toute forme de violence doit être rejetée. Je condamne vigoureusement ce geste », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.