•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des minicerveaux créés en laboratoire

Coupe transversale d'un mini cerveau créé à partir de cellules neurales dérivées de cellules souches humaines.

Coupe transversale d'un mini cerveau créé à partir de cellules neurales dérivées de cellules souches humaines.

Photo : Université de Bonn

Radio-Canada

Des tissus cérébraux humains ont été créés en laboratoire à partir de cellules souches, rapportent des scientifiques européens.

Le Dr Oliver Brüstle de l'Université de Bonn et ses collègues ont ainsi développé des organoïdes recréant les premières étapes de la formation du cortex cérébral humain.

Cette percée pourrait éventuellement permettre d’étudier des troubles neurologiques et les premiers développements du cerveau, l'organe le plus complexe du corps humain.

Les auteurs de ces travaux publiés dans la revue Nature espèrent que cette méthode permettra aux chercheurs de tester des molécules directement sur du matériel humain et d'obtenir des résultats plus aisément transférables aux patients. Elle pourrait ainsi surmonter les limites de l'observation du cerveau de souris.

Quelques détails

Des cellules souches pluripotentes, susceptibles de donner toutes sortes de cellules du corps, ont été utilisées par les chercheurs pour obtenir des cellules nerveuses actives qui se sont « autoorganisées » en organoïdes de la taille d'un pois.

Ces « minicerveaux », dénués de circulation sanguine, ont survécu quelques mois dans un bioréacteur, grâce à l'oxygène et aux nutriments fournis.

Ce système de culture en 3D développe une variété de régions cérébrales capables d'influer les unes sur les autres.

Auteurs

La science n’est quand même pas à la vieille de recréer un cerveau humain en laboratoire. D'ailleurs le but n'était pas de fabriquer des éléments pour remplacer des parties lésées du cerveau humain, mais bien de mieux cerner certaines anomalies de la différenciation neuronale qui pourraient expliquer certains problèmes de développement, dont la microcéphalie (cerveau de petite taille).

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Science