•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Démantèlement d'Ontario Northland : le ministre en visite à North Bay

Le ministre des Richesses naturelles, Michael Gravelle

Le ministre des Richesses naturelles, Michael Gravelle, a révélé publiquement lundi qu'il souffrait du cancer.

Photo : CBC

Radio-Canada

Le ministre du Développement du Nord et des Mines, Michael Gravelle, sera à North Bay lundi pour participer à la réunion du comité consultatif ministériel sur le démantèlement d'Ontario Northland.

Une présence, qui ne laisse pas le syndicat des employés indifférent. Les représentants interpellent la province, depuis plusieurs mois, pour obtenir des précisions quant au plan de démantèlement de la société d'État, annoncé il y a un an et demi.

Le président du syndicat de l'Ontario Northland, Brian Kelly, voulait organiser une manifestation pendant la visite du ministre, mais il préfère calmer ses troupes, pour le moment. Il a remarqué un changement d'attitude du gouvernement. Le représentant syndical dit que la présence de Michael Gravelle signifie que la province commence à prendre la question au sérieux.

D'habitude, Michael Gravelle participe aux réunions du comité sur le démantèlement d'Ontario Northland par téléphone et non en personne. Au bureau du ministre, on affirme que sa présence n'a rien d'anormal et que les travaux se poursuivent à un rythme acceptable.

Cependant, le maire de North Bay, Al MacDonald, qui siège au comité, avoue qu'il n'y a pas de calendrier précis.

Les travaux du comité consultatif ministériel sur le démantèlement d'Ontario Northland sont sous le coup d'une ordonnance de non-publication. Il est donc impossible de rapporter où en sont les discussions.

Toutefois, au mois de mai, Michael Gravelle a déclaré que le démantèlement n'était plus la seule option étudiée par le comité.

Avec le reportage d'Olivier Charbonneau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario

Société