•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Inde secouée par un autre viol collectif

Un policier indien surveille la scène de crime.

Un policier indien surveille la scène de crime.

Photo : AFP / INDRANIL MUKHERJEE

Radio-Canada

Une photojournaliste a été victime d'un viol collectif à Bombay, rapporte vendredi la police indienne, un fait divers très similaire à une affaire qui avait bouleversé l'Inde l'an dernier.

La femme de 23 ans a été agressée jeudi soir alors qu'elle prenait des photos de vieux immeubles pour un magazine, en compagnie d'un collègue, dans un quartier chic de Bombay. La victime, qui souffre de blessures internes, a été admise dans un hôpital du sud de la ville. Elle a pu donner les prénoms de deux de ses agresseurs, qui s'étaient interpellés pendant l'agression.

Son compagnon a également été sévèrement battu.

Les agresseurs « ont battu l'homme, l'ont attaché et ont violé la femme, dans un endroit isolé du quartier de Shakti Mills », a précisé un policier, sous couvert de l'anonymat.

Dix personnes ont été interrogées jusqu'ici, a déclaré à une chaîne de télévision indienne le commissaire de police de Bombay Satyapal Singh. Aucun suspect n'a toutefois été arrêté pour le moment.

Les Indiens s'indignent

L'agression a déclenché des manifestations et soulevé un tollé sur les réseaux sociaux, alors que Bombay est considérée comme l'une des villes les plus sûres du pays pour les femmes.

En décembre dernier, une étudiante de 23 ans avait été sauvagement agressée, battue et violée dans un autobus avant d'être jetée sur le trottoir par cinq hommes, à New Delhi. Son compagnon avait été battu. Elle est morte de ses blessures.

Cette affaire avait soulevé une vague de protestations dans le pays, où la classe moyenne n'accepte plus la légèreté dont la justice et les autorités font preuve dans le traitement des violences faites aux femmes.

Deux autres cas ont fait les manchettes depuis. En janvier 2013, une femme de 29 ans a été violée dans l'État du Pendjab alors qu'elle se trouvait elle aussi dans un autobus.

Une touriste suisse a également été agressée en mars dernier.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International