•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déversement de 525 000 litres à la mine Niobec

La mine Niobec de Saint-Honoré

La mine Niobec de Saint-Honoré

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Urgence-Environnement est intervenu mardi à la mine Niobec de Saint-Honoré, où 525 000 litres de liquide ont été déversées, une bonne partie se retrouvant dans le ruisseau Cimon, un affluent de la rivière aux Vases.

Le porte-parole régional d'Urgence-Environnement, Richard Mercier, précise qu'il s'agit du liquide utilisé dans le processus de traitement du minerai extrait de la mine de niobium.

Un suivi doit être effectué par la direction régionale du Centre de contrôle environnemental du Québec, afin d'évaluer les dommages causés à l'environnement.

Explications de Niobec

Le surintendant au développement durable et projets de la mine Niobec, Thierry Tremblay, explique que c'est une panne d'électricité qui a fait s'arrêter les pompes qui recueillent l'eau de lessivage du minerai. Il assure cependant que les dommages à l'environnement sont très limités.

Les résidus, c'est essentiellement le broyage de la roche, donc c'est de l'eau qui contient des particules fines en suspension. Et à cette étape-là, il n'y a pas de produits chimiques qui sont utilisés.

Une citation de :Thierry Tremblay

Niobec va tout de même assurer le suivi de ce déversement afin d'éviter qu'il ne se répète. Les dommages les plus importants sont survenus dans l'usine, où l'essentiel de l'eau de lavage s'est retrouvée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !