•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau test de dépistage pour les nouveau-nés de l'Ontario

En tout, c’est maintenant 29 maladies héréditaires et traitables qui seront dépistés gratuitement chez tous les nouveau-nés de la province.

Photo : Lorian Bélanger

Radio-Canada

Le programme provincial de dépistage néonatal comptera maintenant un examen de plus pour les nouveau-nés de l'Ontario. Il s'agit d'un test pour déceler le syndrome d'immunodéficience combinée aiguë.

La ministre de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario, Deb Matthews, en a fait l'annonce, mardi matin, au Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) à Ottawa.

« À compter de ce mois, aucune famille de l'Ontario n'aura à vivre la perte d'un enfant en raison de cette maladie. Ce nouvel examen aidera les nouveau-nés à avoir le meilleur départ possible dans la vie », a soutenu la ministre par voie de communiqué.

Les enfants atteints du syndrome d'immunodéficience combinée aiguë (parfois appelé maladie de l'enfant-bulle) ont un système immunitaire faible qui les amène à lutter très tôt pour combattre des infections qui peuvent leur être fatales.

Le nouvel examen permettra le dépistage des nouveau-nés atteints de la maladie ainsi qu'un traitement rapide. Ce syndrome peut être traité avec une greffe de la moelle osseuse ou de cellules souches.

Le gouvernement estime que dix nourrissons pourront avoir la vie sauve chaque année grâce au nouveau test. L'Ontario devient la première province à offrir cet examen.

En dix ans, le nombre de maladies et de troubles dépistés gratuitement chez tous les nouveau-nés, grâce au programme néonatal de l'Ontario, est passé de 2 à 29.

Ottawa-Gatineau

Santé