•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier rapport pour le comité « Bilinguisme à Moncton »

L'hôtel de ville de Moncton

L'hôtel de ville de Moncton

Photo : Pierre Philippe LeBlanc/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le comité « Bilinguisme à Moncton » est maintenant bien en selle, un an après que le conseil municipal a décidé de sa création. Les dirigeants du comité ont présenté, lundi, leur rapport préliminaire à l'Hôtel de Ville de Moncton.

Il y a un an, dans la foulée du dixième anniversaire du statut officiellement bilingue de Moncton, les élus décidaient de créer un comité devant trouver les moyens pour atteindre l'égalité réelle des francophones avec les anglophones.

Mais ce n'est qu'au printemps dernier que le comité a été formellement mis sur pied.
Formé d'élus et de citoyens, il est coprésidé par la mairesse suppléante Paulette Thériault et Christian Michaud, un avocat expérimenté dans les dossiers linguistiques.

« On a une mission extrêmement large. Des concepts très importants, qui sont l'égalité réelle du bilinguisme. Puisqu'on veut tenter de faire, c'est de trouver des solutions concrètes pour présenter à la ville », explique Me Michaud.

Le défi est en effet de taille: recommander des mesures à la ville afin qu'elle devienne véritablement bilingue. Cela peut aller de l'immigration, la toponymie, la langue utilisée lors d'événements publics, tout ce qui ferait en sorte que les francophones se sentent autant chez eux à Moncton que les anglophones.

Christian Michaud indique que le comité va se mettre sur le mode consultation pour les prochains mois.

« Évidemment, on va inviter tous les intervenants à venir, des citoyens, toute personne qui peut s'intéresser à la matière. C'est ça le but du comité. Et nous on n'a pas les solutions toutes cuites. On veut être là pour écouter ce que les gens ont à proposer », affirme Christian Michaud.

Le comité « Bilinguisme à Moncton » se donne comme objectif de présenter un rapport final en 2014.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie