•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Expo Québec : une nouvelle attraction retirée

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Patrick Farrell, infirmier au centre désigné COVID-19, craint des rassemblements à l'approche des Fêtes.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'attraction Le Vertige d'Expo Québec a été fermée dimanche après le signalement d'un nombre considérable de blessures.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Une nouvelle attraction retirée à Expo Québec

L'attraction Le Vertige d'Expo Québec a été fermée dimanche après le signalement d'un nombre considérable de blessures.

Le Vertige proposait aux visiteurs de s'élancer dans le vide à partir d'une plateforme située à 10 mètres de hauteur avant de tomber sur un immense coussin gonflable haut de 3 mètres.

Or, un responsable des soins infirmiers à l'urgence de l'Enfant-Jésus de Québec a constaté dimanche que plusieurs patients qui présentaient des fractures diverses avaient participé à cette activité.

Le CHU de Québec, qui représente cinq hôpitaux de la région, confirme avoir signalé aux autorités qu'une dizaine de patients avaient été traités pour des blessures au cours de la fin de semaine.

Alexandre Bastien, directeur des ventes et de la promotion à Expo Québec, reconnaît que l'attraction comporte certains risques, qui sont cependant exposés aux utilisateurs. « On est très surpris d'avoir appris ça. Ceci étant dit, évidemment, c'est une attraction qui peut comporter certains risques, d'ailleurs, les gens sont avertis à l'entrée, on les avertit verbalement, on les avertit aussi à l'aide de signalisation, donc c'est sûr que ça comporte un certain risque de se lancer dans le vide », dit-il.

L'attraction a pourtant déjà été utilisée de nombreuses fois ailleurs dans le monde et dans la région de Québec, notamment au Festivent de Lévis, souligne M. Bastien.

« Normalement, c'est une attraction qui est totalement sécuritaire. C'est une attraction qui a été testée avant, qui a été utilisée, lors d'autres événements, avant nous. On n'est pas le premier événement. C'est une attraction aussi qui est internationale », ajoute-t-il.

Le cofondateur de Proludik et propriétaire du Vertige, Gino Vallée, ne peut encore expliquer ce qui a pu entraîner ces blessures en fin de semaine. « Pourquoi ça s'est produit, et établir un lien de cause à effet », il ajoute que les résultats de cette analyse lui permettront de décider de l'avenir de cette attraction. Il rappelle aussi la bonne réputation internationale de son produit.

Pour sa part, le fabricant du produit souligne que cette attraction a fait ses preuves en matière de sécurité. Il souhaite comprendre les causes des incidents.

L'administration d'ExpoCité a tout de même retiré l'attraction du site d'Expo Québec par mesure de précaution. L'attraction sera remplacée par le Jumpaï, un trampoline au centre duquel une personne est attachée à quatre élastiques.

L'Expo Québec se poursuit jusqu'au dimanche 25 août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !