•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un syndicat d’enseignant veut interdire les cellulaires dans les classes

Évolution du marché de la téléphonie mobile
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Fédération des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario (FEEO) a voté pour l'interdiction de l'utilisation des téléphones cellulaires dans les salles de classe lors de son assemblée générale vendredi.

Les nouvelles règles stipulent que les appareils mobiles devraient être éteints et rangés pendant les heures de cours, à moins qu'une permission spéciale ait été donnée.

La FEEO a voté pour désigner les points d'accès WiFi dans l'école et pour continuer à étudier les effets des rayonnements électromagnétiques non ionisants, ces rayonnements potentiellement dangereux émis par les téléphones cellulaires. Le syndicat cherche à ce que l'utilisation des téléphones cellulaires soit reconnue comme un danger potentiel sur le lieu de travail pour les enseignants.

« Il y a des raisons de s'inquiéter pour la santé et la sécurité des membres, surtout des femmes », affirme Sandra Wash, une enseignante qui représente le district de Peel.

Les résultats de l'étude seront dévoilés au mois de février prochain.

Santé Canada a dit que la majorité des recherches jusqu'à ce jour ne prouve pas de lien de cause à effet entre l'exposition au rayonnement et des problèmes de santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario