•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pistes plus sécuritaires à l'aéroport d'Ottawa

Le journaliste Jean-Sébastien Marier rapporte que l'aéroport d'Ottawa est le premier au pays à se doter de rainures sur ses pistes
Radio-Canada

L'Aéroport international d'Ottawa devient le premier au pays à doter ses pistes de rainures pour les rendre plus sécuritaires.

Le rainurage vise à réduire les risques d'accident lié aux intempéries.

Des équipes procèdent au rainurage de ses pistes en pratiquant de petites incisions de six millimètres de largeur et six millimètres de profondeur.

Ça donne une place pour que l'eau s'évacue entre le pneu et la piste. Comme ça l'eau va rentrer dans la rainure puis ça va donner la chance au pneu de faire contact avec la piste.

Marc Gervais, directeur de l'exploitation des pistes de l'Aéroport international d'Ottawa

Une première piste de l'aéroport Macdonald-Cartier est équipée de rainures depuis peu. L'Aéroport international d'Ottawa envisage de compléter la réfection de sa deuxième piste l'an prochain.

Éviter des accidents

Les rainures pourraient permettre de réduire les sorties de piste comme celle d'un Airbus d'Air France à l'aéroport Lester B. Pearson à Toronto en 2005 et d'un vol de United Express à Ottawa en 2010.

Dans les deux cas, il n'y a eu aucune victime, mais le Bureau de la sécurité des transports a attribué partiellement ces accidents à la pluie.

L'expert en aviation civile, Yvan-Miville Des Chênes, espère que d'autres aéroports canadiens emboîteront le pas.

En Angleterre, ça existe depuis la fin de la dernière guerre mondiale. Il y en a un peu partout dans les grands aéroports. À Jeddah au Bangladesh, entre autres dans le temps de la mousson.

Yvan-MIville Des Chênes, expert en aviation civile

Après ces travaux à l'aéroport d'Ottawa, les pistes principales répondront aux normes de l'Organisation de l'aviation civile internationale et de la Federal Aviation Authority américaine.

D'après le reportage de Jean-Sébastien Marier

Ottawa-Gatineau

Société