•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ancêtre des rats... et des mammifères!

Rugosodon eurasiaticus
Rugosodon eurasiaticus Photo: Université de Chicago
Radio-Canada

Le fossile d'un rongeur de 160 millions d'années a été mis au jour en Chine par une équipe internationale de paléontologues.

Ces restes appartiennent au plus ancien mammifère multituberculé identifié à ce jour. Ces animaux, des petits rongeurs, ont disparu il y a plus de 60 millions d'années.

La créature appartient à une nouvelle espèce, baptisée Rugosodon eurasiaticus.

Cette découverte contribue, selon les scientifiques qui la décrivent dans la revue Science, à expliquer comment les petits mammifères préhistoriques ont prospéré au temps des dinosaures.

Le squelette presque complet de ce spécimen d'environ 17 cm de long fournit des indices clés sur les traits anatomiques qui ont permis à ces mammifères de s'adapter avec succès à leur environnement, comme leurs dents qui servaient à ronger des plantes et à réduire la chair animale. De plus, l'articulation de ses chevilles lui permettait de pivoter sur lui-même.

Les espèces de multituberculés qui vivaient à la fin du Crétacé étaient extrêmement fonctionnelles et diversifiées. Certains spécimens pouvaient sauter, d'autres creuser des galeries, d'autres encore grimper aux arbres. Enfin, beaucoup vivaient en surface.

Zhe-Xi Luo, Université de Chicago

Le Rugosodon aurait ainsi ouvert la voie à l'émergence de mammifères se nourrissant de végétaux et vivant dans les arbres.

Avec les informations de Agence France-Presse

Science