•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comparution des deux jeunes accusés dans l'affaire Parsons

La famille de Rehtaeh Parsons soutient que la jeune fille a été agressée sexuellement par quatre garçons et qu'une photo de l'agression a fait le tour de son école.

Rehtaeh Parsons de Halifax en Nouvelle-Écosse avait 17 ans quand elle s'est suicidée

Photo : Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les deux jeunes hommes accusés dans l'affaire Parsons ont comparu brièvement jeudi devant le Tribunal pour adolescents, à Halifax.

Leur cause se poursuivra le 19 septembre, la défense réclamant la divulgation de preuves additionnelles.

En cour, les deux accusés n'ont montré aucun signe d'émotion.

La police a porté deux accusations de distribution de pornographie juvénile contre un de ces deux jeunes âgés de 18 ans. L'autre fait face à une accusation de distribution de pornographie juvénile et à une accusation de production de pornographie juvénile.

La police a annoncé leur arrestation la semaine dernière.

Des changements ont également été apportés aux conditions de libération de l'un des accusés. Il pourra maintenant quitter la Nouvelle-Écosse, à condition qu'il donne un avis de 24 heures aux policiers.

Selon l'avocat Josh Arnold, qui représente l'un des accusés, le procès se déroulera devant juge seulement.

Les noms des deux jeunes ne seront cependant pas dévoilés parce que ces derniers étaient des adolescents au moment où les incidents en question se seraient produits.

Un partisan de la cause Rehtaeh Parsons à HalifaxAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un partisan de la cause Rehtaeh Parsons à Halifax

Photo : Stephanie Clattenburg/CBC

La comparution est menée par un avocat de la Couronne de l'Ontario.

Un professeur de la Schulich School of Law à Halifax, Wayne MacKay, explique que ce facteur, et plusieurs autres, feront de l'affaire Rehtaeh Parsons un cas hors de l'ordinaire en cour.

Selon lui, il est inhabituel que de jeunes individus soient accusés en lien avec de la pornographie juvénile, même s'il existe plusieurs précédents. Le grand nombre d'éléments nouveaux qui ont fait surface dans cette affaire laissent croire que le processus sera très long, dit-il.

Rehtaeh Parsons avait 17 ans quand elle s'est suicidée, en avril, après avoir été victime de cyberintimidation, selon sa famille.

L'adolescente aurait été victime d'intimidation pendant des mois après la publication d'une photo numérique la montrant lors d'une agression sexuelle présumée en novembre 2011.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.