•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fuites sur le site Primrose : des organismes réclament une enquête publique

Une fuite de bitume dans un lac près du site de Canadian Natural Resources Limited à Cold Lake

Une fuite de bitume dans un lac près du site de Canadian Natural Resources Limited à Cold Lake

Photo : Jessica L'Heureux/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plus de 20 organisations demandent au Régulateur de l'énergie de l'Alberta (AER) de lancer une enquête publique sur les fuites de bitume qui se sont produites depuis le 20 mai sur le site Primrose près de Cold Lake.

Le bitume s'est déversé dans quatre différents endroits du site géré par Canadian Natural Resources Limited (CNRL).

L'entreprise calgarienne utilise la technique de drainage assisté pour forer le bitume dans cette région, au nord-est d'Edmonton. La technique consiste à injecter de la vapeur à haute pression et haute température dans le sol pour diluer le bitume et ainsi être en mesure de le pomper.

La spécialiste en conservation de l'Alberta Wilderness Association, Carolyn Campbell, soutient que malgré les restrictions imposées par l'AER sur le site Primrose, une enquête sur la technique de drainage assistée est de mise.

« Il est inacceptable d'avoir de longues fissures dans le sol qui continuent de déverser du bitume toxique chauffé à la surface et de mettre en jeu notre eau et l'eau souterraine en raison de ces opérations », a expliqué mardi Mme Campbell, par voie de communiqué.

En date du 5 août, CNRL indiquait que plus de 7300 barils de bitume en émulsion s'étaient écoulés, tuant plus de 120 animaux et touchant environ 20 hectares de terre, affirme le groupe d'organismes.

« L'AER doit rassurer le public albertain et d'autres parties prenantes en montrant qu'il y a des règlements en place pour prévenir des incidents similaires à l'avenir », a ajouté Mike Hudema, un militant en matière de climat et d'énergie de Greenpeace.

Environ 80 % des réserves de sables bitumineux de l'Alberta sont seulement accessibles par drainage assisté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !