•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les finalistes du Prix de poésie Radio-Canada 2013

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le jury du Prix de poésie Radio-Canada, composé de Louise Desjardins, d'Yvan Bienvenue et de Denise Desautels, a désigné les cinq finalistes 2013.

Leurs textes ont été choisis parmi près de 600 poèmes ou groupes de poèmes soumis au concours en français. Le nom du gagnant sera dévoilé le 30 septembre.

Catherine Côté, de Candiac, pour Les banlieusardes

Catherine CôtéAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Catherine Côté

Photo : Marilène Lucas

Avide lectrice de Zola, de Kerouac, de Duras et de Salinger, Catherine Côté, 22 ans, écrit « des poèmes qui ne riment pas, des histoires qui finissent toujours mal [et] des torrents de mots qui s'amalgament et s'agglutinent ». Elle est également l'auteure d'un essai sur l'œuvre de Virginia Woolf et aspire à devenir romancière.

« Cette suite poétique, c'est mon adolescence. »

— Une citation de  Catherine Côté

Martine Audet, de Montréal, pour Ma tête est forte de celle qui danse

Membre du comité de rédaction de la revue Estuaire, l'auteure a publié plusieurs livres de poésie, dont Orbites et Les grands cimetières. Elle a reçu entres autres le prix Alphonse-Piché, le prix Estuaire des Terrasses Saint-Sulpice et le prix Alain-Grandbois.

« Le poème est ma façon de voir et de questionner ce qui est, d'aborder ce que je ne comprends pas. »

— Une citation de  Martine Audet

Louise Gagnon, d'Huberdeau, pour Le fruit, le don

Née à Montréal en 1962, Louise Gagnon vit dans les Laurentides. Elle partage son temps entre trois passions : le voyage, la peinture et l'écriture.

« J'ai écrit [Le fruit, le don] après avoir écouté une entrevue à la radio où un père racontait le suicide de son fils adolescent. Ce qui m'a bouleversé, c'est que le fils se soit pendu quelques heures après une longue conversation avec son père; même s'il a pu exprimer sa détresse, même si celle-ci a été entendue, la souffrance a quand même gagné sur la vie. »

— Une citation de  Louise Gagnon

Michaël Trahan, de Montréal, pour Toutes mes dents

Michaël TrahanAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Michaël Trahan

Photo : Véronique Hudon

L'auteur est né en 1984. Après une maîtrise sur la réception de Sade, il a publié en 2013 son premier recueil de poèmes, Nœud coulant (Nouvelle fenêtre) (Le Quartanier). Pourquoi les dents? Parce que la bouche est un point de contact avec l'extérieur, un espace intérieur à explorer.

« La poésie est une mauvaise blague : ceux qui ne savent pas rire sont ceux qui lui nuisent le plus. »

— Une citation de  Michaël Trahan

Véronique Cyr, de Montréal, pour Indices

Véronique CyrAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Véronique Cyr

Photo : Annie Fleur

Née à Montréal en 1978, Véronique Cyr enseigne le français aux nouveaux arrivants et a fait paraître quatre recueils de poèmes aux éditions Poètes de brousse. Elle confesse avoir a retrouvé ces poèmes, écrits en 2008, par hasard, et les avoir soumis impulsivement au concours.

« Mes premiers poèmes datent de l'adolescence [...] ils étaient épouvantablement mièvres. »

— Une citation de  Véronique Cyr

 


Véritable tremplin pour les écrivains canadiens, le Prix de poésie Radio-Canada est ouvert à tous, amateurs ou professionnels. Il récompense chaque année les meilleurs poèmes ou groupes de poèmes originaux et inédits soumis au concours. Le gagnant reçoit 6000 $ offerts par le Conseil des arts du Canada, une résidence d'écriture de deux semaines au Centre Banff, en Alberta, et son texte est publié dans le magazine enRoute d'Air Canada et sur radio-canada.ca. Les finalistes reçoivent chacun 1000 $ offerts par le Conseil des arts du Canada, et leur texte est publié sur radio-canada.ca. 

Les Prix littéraires Radio-Canada

Prix de la nouvelle Radio-Canada 
Période d'inscription : du 1er septembre au 1er novembre

Prix du récit Radio-Canada  
Période d'inscription : du 1er  décembre au 1er février

Prix de poésie Radio-Canada 
Période d'inscription : du 1er mars au 1er mai

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !