•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Ontario veut revoir ses lois encadrant les animaux exotiques

Un reptile
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement de l'Ontario a l'intention d'examiner les règles qui régissent la possession et la propriété d'animaux exotiques.

À l'heure actuelle, la responsabilité de l'adoption de règles visant les animaux exotiques incombe aux municipalités.

« On ne peut pas m'assurer que toutes les municipalités ont un tel règlement et aussi qu'il y a une uniformité à travers l'Ontario », a souligné Madeleine Meilleur, la ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels.

Dans une déclaration commune, Mme Meilleur, Linda Jeffrey, ministre des Affaires municipales et du Logement, et David Orazietti, ministre des Richesses naturelles, ont annoncé la création d'un groupe de travail chargé d'examiner la structure actuelle et de se pencher sur la nécessité d'y apporter des changements.

Éviter un autre drame

Cette décision est prise quelques jours après le drame qui a coûté la vie à deux garçonnets à Campbellton, au Nouveau-Brunswick. Un python de 45 kg, qui s'était échappé de son enclos de verre, a tué Noah Barthe, 4 ans, et son frère Connor, 6 ans, pendant leur sommeil.

« C'est une tragédie. J'espère que ça n'arrivera jamais en Ontario. On va prendre toutes les mesures possibles pour s'assurer de cela », a soutenu Madeleine Meilleur.

Le gouvernement tiendra des consultations d'une durée maximale de quatre mois; il sollicitera les commentaires d'intervenants, dont les municipalités, puis un rapport sera présenté cet automne.

L'objectif, selon la ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, est d'obtenir un système qui soit rigoureux et uniforme à l'échelle de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario