•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le parc national de Plaisance se transforme en chantier de fouilles archéologiques

Pour la troisième année consécutive, des archéologues et des archéolgues en herbe tenteront de retrouver des artefacts.

Pour la troisième année consécutive, des archéologues et des archéolgues en herbe tenteront de retrouver des artefacts.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le parc national de Plaisance fera l'objet de fouilles archéologiques au cours des prochaines semaines.

Pour la troisième année consécutive, des archéologues et des archéologues en herbe tenteront d'y retrouver des artefacts.

La population de l'Outaouais est invitée à participer à des fouilles encadrées par des archéologues.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La population de l'Outaouais est invitée à participer à des fouilles encadrées par des archéologues.

Jusqu'au 1er septembre, la population de l'Outaouais est invitée à participer à des fouilles encadrées par des archéologues. Deux groupes peuvent participer pendant trois heures à ces fouilles. Une façon concrète de célébrer le mois de l'archéologie et de contribuer à la culture et à l'histoire de la région.

« On trouve des clous, de la vaisselle, mais parfois les objets parlent un peu plus alors on s'appelle, on est fébrile, on se déplace, on vient voir...C'est vraiment excitant, c'est un mois où c'est la fête. »

— Une citation de  Frédéric Marchand, historien

Une formation sur les techniques de base est donnée aux participants qui peuvent ensuite creuser à leur guise dans le sol à la recherche d'artefacts.

Le site expose les vestiges d'une habitation de la seigneurie de la Petite-Nation datant du début du 19e siècle et possiblement l'emplacement d'un poste de traite datant de la première moitié du 18e siècle.

Des étudiants de l'Université Laval mettent en pratique la théorie apprise en salle de classe.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des étudiants de l'Université Laval mettent en pratique la théorie apprise en salle de classe.

Parallèlement à cette activité, une dizaine d'étudiants de l'Université Laval prennent part à une formation. Les apprentis archéologues se concentrent sur la recherche d'artefacts plus anciens. 

Une occasion pour ces étudiants de mettre en pratique la théorie apprise en salle de classe. « Le but d'intégrer des étudiants c'est qu'ils participent à des fouilles dans un site stratifié et sur un site qu'ils pourraient avoir de l'expérience, » explique l'archéologue André Miller.

D'ailleurs, samedi matin, les étudiants ont trouvé une herminette, une hachette à tranchant recourbé que les Amérindiens utilisaient à l'époque.

Les fouilles ont lieu parc national de Plaisance du mercredi au dimanche jusqu'à la fin du mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !