•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une expérience inoubliable pour des nageuses synchronisées

Une trentaine de jeunes nageuses ont participé à L'Académie de synchro.
Radio-Canada

Une trentaine de jeunes nageuses synchronisées ont eu la chance de s'entraîner, vendredi matin, avec des Olympiennes à la retraite.

L'Académie de synchro, qui en est à sa première édition, a réuni à L'Ancienne-Lorette des athlètes d'un peu partout au Québec et en Ontario, qui ont notamment appris la routine olympique des Jeux olympiques de Londres en 2012.

« On leur a appris un petit morceau de l'équipe olympique, donc c'était vraiment spécial pour elles d'apprendre une partie de l'équipe olympique », raconte Valérie Welsh, une nageuse synchronisée qui a participé aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

Cet entraînement est une idée d'Élise Marcotte, l'entraîneuse-chef de l'Académie de synchro, qui a participé en tant que nageuse aux Jeux de Pékin en 2008 et à ceux de Londres. « On en avait parlé dans le temps qu'on nageait. On voulait faire quelque chose pour les jeunes », se rappelle-t-elle.

Élise Marcotte dit vouloir contribuer au développement de son sport.

Notre objectif est d'aider le Canada à devenir meilleur à long terme et pour faire ça au niveau mondial, il faut un plus grand bassin de jeunes, que la nage synchro soit de plus en plus connue.

Élise Marcotte

Une autre nageuse, Marie-Pier Boudreau Gagnon, soutient pour sa part que ce camp est aussi une occasion d'expliquer aux nageuses qu'elles doivent persévérer dans leurs études.

« On est trois filles qui ont toujours voulu performer au niveau académique. Et, ça aussi c'est un message qu'on veut transmettre dans des camps comme ça. Oui, c'est beau la carrière sportive, mais il existe aussi une après-carrière. »

Québec

Sports