•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pythons interdits dans trois des quatre provinces de l'Ouest

serpent Python

Un serpent python

Photo : AFP / Greg Wood

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les pythons de Séba comme celui qui aurait tué deux garçons au Nouveau-Brunswick sont interdits en Colombie-Britannique, en Alberta et en Saskatchewan, mais pas au Manitoba.

Les règlements entourant la propriété d'animaux exotiques varient d'une province à l'autre et parfois d'une municipalité à l'autre, s'il n'existe pas de loi provinciale.

En Colombie-Britannique, la loi sur la possession d'animaux exotiques a été durcie en 2009 après la mort d'une femme tuée par un tigre en captivité.

Dans cette province, il est désormais interdit de posséder un python de Séba, tout comme de nombreuses autres espèces de serpent.

Il y a toutefois quelques exceptions. Les établissements accrédités par le gouvernement, comme un zoo ou un aquarium, peuvent demander l'autorisation d'en posséder. D'autre part, si une personne possédait un tel serpent avant 2009, elle pouvait demander une exemption à la loi.

En Alberta, une propriétaire d'environ 200 serpents, Andréa Witko, explique que de nombreuses espèces de serpents sont interdites, comme les plus grandes espèces de pythons et tous les serpents venimeux.

En Saskatchewan, les serpents constricteurs comme les boas ou les pythons sont interdits. Les zoos, les refuges pour animaux et les installations de recherche peuvent toutefois en posséder s'ils détiennent un permis. Les propriétaires de serpents illégaux en Saskatchewan risquent une amende de 10 000 $, l'emprisonnement et la perte de leur animal.

Niomi Dyck et Johnny Loewen, de Morris au Manitoba, tiennent leurs pythons, qui sont légaux chez eux, mais interdits en Saskatchewan.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Niomi Dyck et Johnny Loewen, de Morris au Manitoba, tiennent leurs pythons, qui sont légaux chez eux, mais interdits ailleurs, comme en Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada/Dani Mario

À Winnipeg, au Manitoba, la longueur maximale des pythons et des boas depuis quelques années est de deux mètres.

En mai dernier, un python royal d'un mètre et demi abandonné dans une poubelle a donné toute une peur à un passant dans le croissant Wellington. En avril 2011, un reptile de deux mètres échappé de sa résidence s'est retrouvé dans la salle de bain de l'appartement voisin.

Au Nouveau-Brunswick, la loi interdit de posséder un python de plus de trois mètres sans détenir un permis spécial. Le python de Séba qui aurait tué les deux garçons faisait quatre mètres de long.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !