•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un python royal capturé en bordure d'une piste cyclable à Lévis

Le python royal a été aperçu en bordure d'une piste cyclable.

Le python royal a été aperçu en bordure d'une piste cyclable.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un cycliste a aperçu un python royal d'un mètre de longueur sur une piste cyclable, à Lévis, il y a deux semaines.

Julien Lavoie, de Saint-Rédempteur, croyait avoir aperçu une couleuvre. Il s'est vite ravisé. « Je me suis dit : "Je ne peux pas laisser ça dans la nature". Je suis un père d'une fillette de 6 ans. Quelqu'un fait une crise cardiaque, une personne âgée... On n'est pas en Floride ici! »

Il a réussi à immobiliser le reptile avec la roue de sa bicyclette et a appelé le 911. Une heure plus tard, un intervenant de l'organisme Contrôle d'animaux domestiques, un équivalent de la Société protectrice des animaux (SPA), est venu récupérer le reptile.

Un expert, Mathieu Naud, explique qu'il s'agissait toutefois d'un python d'une espèce différente de celui qui aurait tué deux enfants lundi à Campbellton, au Nouveau-Brunswick. Celui retrouvé à Lévis, en plus d'être quatre fois moins gros que celui de Campbellton, est beaucoup moins dangereux.

« Ce sont deux espèces qui ont des habitudes de vie complètement différentes. Celui de Campbellton est un peu plus défensif alors que le python royal est vraiment plus calme et passif. Même que le python royal, son mode de défense, c'est de faire une boule et de rester immobile », explique-t-il.

Julien Lavoie a appelé la SPA pour qu'elle vienne capturer le reptile.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Julien Lavoie a appelé la SPA pour qu'elle vienne capturer le reptile.

La porte-parole de la Ville de Lévis, Lyse Routhier, rappelle que le règlement municipal interdit aux citoyens de posséder des reptiles dangereux ou dont la longueur excède un mètre à maturité.

« On ne sait pas tout ce que les gens peuvent avoir en leur possession à l'intérieur des résidences. C'est sûr que si ce n'est pas déclaré, on ne le sait pas. Nous, c'est sûr qu'on ne veut pas de bête de ce genre sur notre territoire, qui excède un mètre », affirme-t-elle.

La règlementation concernant les reptiles varie d'une ville à l'autre. À Québec, contrairement à Lévis, la longueur d'un serpent n'est pas spécifiée dans le règlement.

Au Québec, toutes les espèces de reptiles venimeuses, comme le serpent à sonnette ou le cobra, de même que les crocodiliens sont interdits à la garde sans permis.

Le python royal mesurait environ un mètre de longueur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le python royal mesurait environ un mètre de longueur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !