•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des experts réclament une réglementation plus serrée sur les serpents

Python, l’animal se serait faufilé dans les conduits d’aération.

Python, l’animal se serait faufilé dans les conduits d’aération.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des spécialistes des reptiles dénoncent le manque de règlements sur la possession de serpents dangereux au pays.

Le conservateur au Centre d'interprétation des reptiles d'Indien River en Ontario, Bry Loyst, croit que la mort de deux garçons qui auraient été étouffés par un python de Séba est la preuve qu'il faut resserrer l'encadrement.

Selon lui, seulement 7 des 85 zoos de reptiles de l'Ontario sont accrédités par l'Association des zoos et aquariums du Canada. Ces établissements ont l'obligation de se conformer à des règles de sécurité pour protéger visiteurs et animaux.

Les frères BartheAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les frères Barthe auraient été tués par un python.

Photo : CBC

Il espère que toutes les provinces sauront s'inspirer de la Colombie-Britannique, où l'attestation officielle de l'Association est obligatoire.

À Ottawa, un autre expert réclame plutôt des normes fédérales sur la possession de reptiles géants.

Matthew Korhonen, qui travaille au Little Ray's Reptile Zoo, estime que plusieurs espèces de serpents sont inoffensives, mais que certaines bêtes de plus grande taille pourraient s'avérer dangereuses.

Le python de Séba compte parmi les cinq serpents les plus dangereux pour l'homme, selon Bry Loyst.

Réglementation municipale

Plusieurs municipalités ontariennes ont déjà un règlement qui limite la taille des reptiles.

À Toronto, par exemple, il est interdit de garder un serpent de plus de trois mètres. Il est aussi défendu d'avoir des animaux venimeux ou dangereux.

Du côté d'Ottawa, la Ville interdit à tous les citoyens de posséder un animal de la famille des pythonidés qui, à l'âge adulte, dépasse deux mètres de longueur.

Le serpent qui a tué les deux garçons mesure entre trois mètres et demi et quatre mètres et demi et pèse 45 kilos (soit 110 livres).

Au Nouveau-Brunswick, où les deux enfants ont été tués, le ministère des Ressources naturelles affirme que cette espèce de serpent ne peut être vendue ni possédée dans la province. De plus, même si ce reptile avait été permis, sa taille aurait dépassé les trois mètres autorisés par la loi provinciale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario