•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tennis Manitoba dénonce l'état des terrains de tennis publics à Winnipeg

Le terrain de tennis près de la piscine Margaret Grant, sur la promenade Dalhousie, dans le quartier Fort Richmond

Le terrain de tennis près de la piscine Margaret Grant, sur la promenade Dalhousie, dans le quartier Fort Richmond

Photo : CBC

Radio-Canada

Tennis Manitoba soutient que le piètre état des terrains de tennis publics, à Winnipeg, n'incite pas les gens à pratiquer ce sport.

La ville compte 140 terrains et de ce nombre, seulement 24 sont utilisables, selon le directeur général de Tennis Manitoba, Mark Arndt.

Il dit que les surfaces de jeu ont des fissures et sont effritées parce que la Ville ne fait rien pour les entretenir, ce qui n'encourage pas les jeunes à jouer au tennis.

Plus tôt cet été, Mark Arndt a amené un jeune de sept ans à un terrain pour y jouer, mais le match n'a pas duré longtemps. « Nous avons joué de 15 à 20 minutes environ et il est tombé sur du gravier, a éraflé son bras et la première chose qu'il a dit, c'est : "c'est assez, je ne veux plus jouer" », dit-il.

Mark Arndt souligne que plusieurs des terrains ont été construits dans les années 1980, mais seulement quelques-uns ont été entretenus.

« C'est dommage, car il y a tellement de potentiel avec ces nombreux terrains. J'aimerais mieux voir moins de terrains qui seraient, au moins, gardés en bon état », ajoute-t-il.

Certaines personnes dans différents quartiers de la ville se sont plaintes auprès de leur conseiller municipal pour leur demander de réparer et d'entretenir les terrains de tennis, mentionne Mark Arndt. Un porte-parole de la Ville a dit que le budget affecté aux terrains de tennis publics était très limité.

Pour sa part, le conseiller municipal de St-Vital, Brian Mayes, a affirmé financer la rénovation du terrain de tennis au centre communautaire Windsor, en utilisant des fonds de son budget réservé aux commodités pour son quartier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Affaires municipales