•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un robot japonais parlant en route pour la Station spatiale internationale

Kirobo en compagnie du directeur du projet de recherche, auquel participe l'Université de Tokyo et les entreprises Toyota, Dentsu et Robo Garage.

Kirobo en compagnie du directeur du projet de recherche, auquel participe l'Université de Tokyo et les entreprises Toyota, Dentsu et Robo Garage.

Photo : AP Photo/Shizuo Kambayashi

Radio-Canada

Kirobo, le minirobot parlant, a décollé du Japon dimanche pour la Station spatiale internationale (SSI) pour effectuer des tests sur la façon dont il pourra aider les astronautes dans leur travail.

Le robot, qui parle japonais et qui est doté des techniques de reconnaissance de la voix et des visages, a été mis à bord d'un vaisseau spatial non habité avec plusieurs tonnes d'équipements pour la SSI.

Parti du centre spatial de Tanegashima dans le sud-ouest du Japon, Kirobo arrivera à destination vendredi, selon les informations publiées sur le site web de l'agence aérospatiale japonaise.

Le petit robot blanc et noir aux bottes rouges sera principalement en contact avec l'astronaute japonais Koichi Wakata, qui doit décoller pour la SSI avec six autres personnes
en novembre et doit en prendre le commandement en mars 2014.

Lors d'une récente démonstration, Kirobo avait dit « espérer pouvoir créer un avenir où les humains et les robots vivront ensemble et progresser ».

Kirobo, développé par l'Université de Tokyo avec les entreprises japonaises Toyota et Dentsu, restera dans l'espace jusqu'à la fin 2014.

D'une longueur de 34 cm et pesant environ un kilogramme, Kirobo a été conçu pour s'affranchir de l'absence de gravité. Il tire son nom de « kibo », qui veut dire « espoir » en japonais et de robot.

Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International