•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation de soutien aux Algériens qui ne jeûnent pas durant le ramadan

Quelques manifestants étaient rassemblés samedi en face du consulat d'Algérie à Montréal.

Radio-Canada

Des manifestants se mobilisent à Montréal pour dénoncer le sort réservé aux Algériens qui choisissent de ne pas jeûner pendant le ramadan dans leur pays.

Selon eux, la liberté de choix est mise à mal en Algérie, et refuser de jeûner serait même devenu un motif d'arrestation.

Les manifestants se sont rassemblés devant le consulat d'Algérie à Montréal pour exprimer leur solidarité envers leurs compatriotes qui ne veulent pas jeûner pendant le ramadan.

Lors de ce mois sacré, les musulmans pratiquants attendent le coucher du soleil pour boire et manger.

En Algérie, ceux qui n'observent pas le jeûne sont parfois dénoncés aux autorités. En 2010, un jeune homme de 27 ans a été arrêté lors d'une descente de la police pour avoir servi de la nourriture et a été condamné à deux ans de prison.

Pour s'opposer à ces pratiques, quelques centaines de personnes se sont rassemblées à Tizi Ouzou, à une centaine de kilomètres d'Alger, et ont bravé les autorités en mangeant et buvant en public, tout cela en plein jour.

Ce geste banal au Canada devrait aussi l'être en Algérie pour les tenants de la laïcité.

Mais même à Montréal, certains membres de la communauté maghrébine sentent parfois une forte pression, notamment de la part des islamistes, pour observer le jeûne.

Le ramadan, qui a commencé le 10 juillet, prend fin mercredi.

D'après le reportage d'Olivier Bachand

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société