•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zimbabwe : Mugabe remporte l'élection sur fond de critiques

Le président sortant du Zimbabwe, Robert Mugabe.

Le président sortant du Zimbabwe, Robert Mugabe.

Photo : AFP / ALEXANDER JOE

Radio-Canada

La Commission électorale du Zimbabwe a déclaré le président sortant Robert Mugabe vainqueur de l'élection de mercredi dernier.

Au pouvoir sans interruption depuis l'indépendance du Zimbabwe en 1980, l'homme de 89 ans a reçu 61 % des voix dès le premier tour, selon les chiffres officiels annoncés samedi. Il est ainsi reconduit pour un mandat de 5 ans à la tête du pays.

Quelques heures auparavant, le candidat de l'opposition et premier ministre sortant, Morgan Tsvangirai, avait rejeté les résultats de l'élection et annoncé que sa formation les contesterait « par tous les moyens légaux ». Morgan Tsvangirai a obtenu 34 % des votes, selon les résultats annoncés.

En réaction aux résultats, la représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton, a déclaré que « l'Union européenne s'inquiète des irrégularités présumées et de la participation incomplète [au scrutin], ainsi que des faiblesses identifiées dans le processus électoral et le manque de transparence ».

« L'UE continuera de suivre de près l'évolution de la situation et collaborera étroitement avec ses partenaires internationaux dans les semaines qui viennent », a-t-elle ajouté.

Le secrétaire d'État américain,  John Kerry est allé plus loin, rejetant la validité du scrutin. « À la lumière des substantielles irrégularités électorales rapportées par les observateurs nationaux et régionaux, les États-Unis ne pensent pas que les résultats annoncés aujourd'hui représentent l'expression crédible de la volonté du peuple du
Zimbabwe », a-t-il déclaré dans un communiqué

La Grande-Bretagne a elle aussi affirmé qu'elle mettait sérieusement en doute la crédibilité du résultat de la présidentielle.

Vendredi, l'Union africaine avait estimé que ces élections étaient « libres et crédibles », donnant ainsi sa bénédiction aux résultats à venir.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International